Le submersible a implosé "quarante millisecondes" — Sous-marin argentin

Vanessa Beaulieu
Janvier 11, 2018

C'est le Bureau américain du renseignement naval (ONI) qui dans un rapport dévoilé mercredi établies les circonstances dans lesquelles le San Juan a "implosé".

On sait désormais ce qui est arrivé au sous-marin argentin San Juan et ses 44 membres d'équipage, disparus le 15 novembre dernier. Les informations ont été reprises par Le Monde. Leur mort a été instantanée. "Ils n'ont pas souffert, ils ne sont pas morts noyés", précise le Bureau américain du renseignement naval.

Le 23 novembre, le porte-parole de la Marine argentine, avait fait état d'une "anomalie hydroacoustique" dans la zone d'opération du sous-marin. L'ONI, qui s'appuie sur les données recueillies par l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, déclare dans son rapport que le bruit enregistré a été provoqué par l'"implosion" du San Juan, qui se trouvait alors à 400 mètres de profondeur. Le rapport de l'ONI affirme que l'implosion a dégagé une énergie équivalente à l'explosion de près de six tonnes de TNT.

Bande-annonce : "Les Tuche" sont de retour pour un troisième opus
Déçu, il tente de joindre le président de la République pour que son village ne reste pas isolé du reste du territoire. Leur solution: se présenter à l'élection présidentielle.

Un marin-pêcheur porté disparu, les recherches prennent fin
Il décide alors de dérouter un pêcheur pour contrôler la présence à bord du pêcheur par appels de voix. Il tente alors un contact VHF avec le bateau, qui s'avère non concluant.

Un cadre du Pentagone veut achever les djihadistes à coups de pelle
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter . C'est une arme polyvalente et formidable ". Dreuz a besoin de votre soutien financier.

Selon ce document, la coque du sous-marin a étéentièrement pulvérisée en à peine "40 millisecondes" avant de sombrer "à la vertical" à une vitesse de 10 à 13 noeuds.

Le 4 janvier dernier, les proches de l'équipage avaient décidé d'adresser une lettre à Vladimir Poutine pour lui demander de poursuivre l'aide russe dans les recherches du sous-marin.

Alors que depuis deux mois, les théories sur la disparition du ARA San Juan allaient bon train.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL