Elle meurt d'une violente infection après avoir consommé des huîtres — Etats-Unis

Henri Michaux
Janvier 12, 2018

Jeannette LeBlanc, une Américaine de 55 ans originaire du Texas, est décédée d'une infection après avoir consommé des huîtres renfermant une bactérie mangeuse de chair, le vibrion, rapporte la chaîne KTLA5.

En vacances à Lafayette, en Louisiane, dans le Sud des Etats-Unis, la Texane s'était rendue sur le marché de Westwego, sur les rives du Mississippi, en compagnie de son mari et d'amis. Après une partie de pêche ils ont acheté des huîtres crues, et en mangent deux douzaines. Environ 36 heures après la consommation des huîtres, l'Américaine a commencé à souffrir d'une réaction allergique plutôt sérieuse. Le médecin établit le diagnostic: les huîtres renfermaient une bactérie, une sorte de vibrion.

Le vibrio vulnificus et le vibrio parahaemolyticus peuvent ainsi être à l'origine de sévères lésions cutanées et de septicémies, précisent nos confrères de 20 Minutes. Après 21 jours d'hospitalisation, Jeannette a succombé à une infection due au vibrion.

Une épidémie de rougeole à Bordeaux — Santé
L'épidémie, puisqu'il est question d'épidémie, touche particulièrement les jeunes adultes et les enfants . Au total, 77 cas y ont été recensés depuis novembre 2017, dont 12 hospitalisations.

Le secteur Transport-Logistique des Hauts-de-France peine à recruter
En Nouvelle-Aquitaine, il s'agit de trouver 1 545 candidats directement employables ou à former. Département de l'Aude: Le territoire de Narbonne aura 12 postes à pouvoir et 8 à Limoux.

Quand Trump veut virer les immigrés venant de "pays de merde"
En échange, l'accord permettrait d'éviter l'expulsion de milliers de jeunes immigrés, souvent arrivés enfants aux Etats-Unis. La Maison Blanche n'a pas nié que le président américain a tenu ces propos.

Cette bactérie, qui vit en milieu aquatique, ne provoque, le plus souvent, que des symptômes digestifs.

Pour éviter ce risque, il est conseillé de porter un pansement étanche sur les éventuelles plaies avant de manipuler des mollusques et fruits de mer et de bien se laver les mains après.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL