L'euro porté par l'Allemagne et la BCE — Devises

Vanessa Beaulieu
Janvier 12, 2018

Angela Merkel et les sociaux-démocrates ont enfin réussi à s'entendre pour former un gouvernement en Allemagne. Selon l'agence allemande DPA, tôt vendredi matin, aucun accord n'avait été dégagé, " après 21 heures de délibérations ".

Cette source a répondu par l'affirmative, à la question de savoir si un compromis avait été obtenu.

Ce jeudi, qui devrait être le dernier jour des pourparlers en vue de la formation d'une nouvelle grande coalition (CDU-CSU et SPD), sera une "dure journée", déclare la chrétienne-démocrate Merkel à la presse, à l'unisson avec le social-démocrate Martin Schulz - qui se dit confiant, mais prend soin de ne pas s'engager sur l'issue des pourparlers.

Deux cadavres découverts au bord d'une route — La Ciotat
Des recherches ont alors été menées avec un hélicoptère selon La Provence qui a révélé l'affaire. Cependant, le sexe des deux victimes, leurs noms ou leurs âges n'ont pas été communiqués.

Henrique prévoit un plan B au milieu — Mercato / PSG
Le directeur sportif Antero Henrique a sondé l'entourage du milieu niçois au sujet d'un transfert cet hiver. L'international français serait en négociations avancées avec le Paris Saint Germain.

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

Après un premier échec en novembre pour s'entendre sur une coalition majoritaire avec les écologistes et les libéraux, la chancelière n'avait plus le droit à l'erreur si elle voulait rester à la tête du pays. "En étroite collaboration avec la France, nous voulons renforcer de manière durable et réformer la zone euro, de manière à ce que l'euro résiste mieux aux crises mondiales", lit-on dans le document, en vertu duquel l'Allemagne serait également disposée à augmenter sa contribution au budget de l'Union européenne (UE). Il se borne à indiquer que le futur gouvernement " examinera " les différentes propositions sur le sujet, émanant d'Emmanuel Macron et du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Au final, les deux camps sont convenus de limiter le nombre annuel de demandeurs d'asile dans le pays à entre 180.000 et 200.000, ce que souhaitaient les conservateurs.

Dans le même temps, les négociateurs se sont mis d'accord sur une forte limitation du regroupement familial avec un maximum de 1.000 personnes pouvant prétendre à ce dispositif chaque mois. Il s'agit là aussi d'une mesure plus proche des positions des conservateurs que des sociaux-démocrates.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL