Pétrole : l'OPEP prévoit une nette hausse de la demande en 2018

Vanessa Beaulieu
Janvier 12, 2018

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 67,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Le prix du pétrole coté à New York, à son plus haut niveau en trois ans, continuait à grimper jeudi à l'ouverture, soutenu par l'importante baisse des stocks de brut aux Etats-Unis et l'éventualité de nouvelles sanctions contre l'Iran. Le prix du brut s'est apprécié de plus de 13% depuis début décembre, ce qui pousse certains traders à évoquer un risque de surchauffe du marché. Selon les anticipations basées sur un consensus compilé par Bloomberg, ces réserves devraient reculer de 3,75 millions de barils, alors qu'on devrait constater une hausse de celles d'essence de 3,25 millions de barils et une augmentation de 2,25 millions de barils de celles de produits distillés.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont augmenté de 4,3 millions de barils à 143,09 millions.

Taylor Swift: le clip de "End Game" sort demain!
Elle fait appel à Joseph Kahn (" Look What You Made Me Do ") pour réaliser cette vidéo ébouriffante. Mais ce score phénoménal cache une exploitation difficile pour la jeune femme.

PSG - Mercato : Donnarumma, l'annonce fracassante de l'AC Milan
C'est dans les tuyaux depuis l'été dernier, Gianluigi Donnarumma prendrait la direction du Paris Saint-Germain affirme Tuttosport .

Feu vert à la renégociation annuelle de l'assurance emprunteur
Depuis la loi Hamon de 2014, il était possible de changer d'assurance dans les douze mois suivant l'obtention du prêt. En effet, les banques détiennent encore à ce jour 88% de la part du gâteau.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude, pour le contrat de février, prenait 39 cents, à 62,12 dollars. Depuis fin 2016, l'Opep et d'autres pays producteurs d'or noir, dont la Russie, se sont fixé des objectifs de production pour réduire les réserves mondiales et faire remonter les prix. "Mais si l'objectif est atteint, l'Opep et ses dix partenaires pourraient relancer leurs productions", a prévenu un analyste. Le déclin a surtout été marqué en Angola, en Arabie Saoudite, au Venezuela et aux Emirats arabes unis.

La première secousse de l'année sur les marchés est venue des matières premières. La production de brut de l'Opep devrait atteindre 33,2 mb/j, un chiffre supérieur aux niveaux de production de cette année (32,8 mb/j), mais moins qu'anticipé jusqu'alors.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL