Rhône-Alpes: Dimanche en politique

Vanessa Beaulieu
Janvier 12, 2018

Il ajoute: "Depuis deux ans, on est amené à faire des reportages sur les annonces de Laurent Wauquiez et la question de l'équilibre ne s'est jamais posée dans l'autre sens".

C'est le sujet diffusé le 9 janvier dernier, et consacré aux finances de la région, qui aurait entrainé cette réaction de la direction de la chaine. "C'est faux. Il n'y a eu ni la moindre demande ni la moindre pression", assure l'entourage de Laurent Wauquiez au Figaro, même s'il juge les deux premiers volets "unilatéralement à charge et sans avis contradictoire". Des accusations qui ont été démenties par ses proches au sein des Républicains.

Diffusion dimanche 14 janvier à 11h sur France 3 Alpes, France 3 Auvergne et France 3 Rhône-Alpes. Elle a en revanche demandé un droit de réponse suite aux reportages qui ont été diffusés lundi et mardi. Ils sont consacrés à la sécurité dans les lycées et à la communication du président de région Laurent Wauquiez.

De quoi provoquer la gronde des journalistes de la rédaction.

250 emplois supprimés chez Vauxhall — Groupe PSA
Vauxhall et Opel ont vendu 202 000 voitures et 29 000 utilitaires légers au Royaume-Uni et en Irlande en 2017. Le nouveau dirigeant de Vauxhall , né en 1954, est doté d'une longue expérience du monde automobile.

OM - Mercato : Une prolongation proposée à Rolando ?
S'il préfère temporiser, Rolando compte bien continuer son aventure en Provence. Je suis bien ici, même si j'ai aussi vécu des choses difficiles.

L'UE soutient l'accord sur le nucléaire iranien
Les Européens font bloc avec un soutien unanime à l'accord et à la levée des sanctions. Trump, qui devra décider vendredi s'il relance les sanctions contre l'Iran.

"Cette série était prévue depuis très longtemps, elle n'a pas été faite en catimini", souligne Myriam Figureau, déléguée du Syndicat national des journalistes, en dénonçant "un choix éditorial fait à la demande d'un responsable politique". "C'est une décision que l'on ne comprend pas". "Le sentiment général, c'est l'atterrement", renchérit Daniel Pajonk, délégué du SNJ-CGT.

Selon l'AFP, la Région affirme, de son côté, n'être "absolument pour rien" dans la décision de la chaîne. André Faucon, directeur régional de France 3 explique: "On ne s'empêche pas de faire de l'investigation mais, dans la forme et sur le fond, on essaie d'être équilibré et plutôt mesuré. On n'était pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public". Une diffusion qui s'est arrêtée mercredi et justifiée par la direction par le caractère "déséquilibré" des sujets qui a suscité "beaucoup de réactions".

La suspension de la série intervient alors que Laurent Wauquiez est l'invité de l'émission politique dominicale de la chaîne, enregistrée ce jeudi. Selon la direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, il n'y a aucun lien entre sa participation et la décision prise mercredi.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL