Trump traite des nations africaines de "pays de merde"

Vanessa Beaulieu
Janvier 12, 2018

Donald Trump insulte les Africains en traitant leurs nations de "pays de merde". Parmi eux, se trouvaient notamment le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham et le sénateur démocrate de l'Illinois Richard Durbin, qui travaillent sur le programme Daca, ou " Dreamers ". " Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de 'pays de merde' viennent ici?"

Cette remarque controversée survient après que trois sénateurs républicains et trois sénateurs démocrates eurent affirmé jeudi être arrivés à un accord pour protéger des centaines de milliers de jeunes immigrants de la déportation et pour accroître la sécurité aux frontières.

Rhône-Alpes: Dimanche en politique
Selon la direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, il n'y a aucun lien entre sa participation et la décision prise mercredi. On n'était pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public ".

L'écart de salaire Williams/Wahlberg pour "Tout l'argent du monde" fait scandale
Ni lui ni les autres stars du film que sont Mark Wahlberg et Michelle Williams ne toucheraient d'argent. C'est une actrice brillante nommée aux Golden Globes ", s'est indignée la comédienne sur Twitter .

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

Selon le quotidien The Washington Post, le président n'aurait pas mâché ses mots en qualifiant les nations concernées comme des "pays de merde" ("shithole countries"). Selon elles, Trump faisait référence à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti, expliquant que les Etats-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège (dont il a rencontré la Première ministre la veille). " aurait encore demandé le président, selon le quotidien". En outre, ces sources ont détaillé qu'en juin dernier Donald Trump avait assuré lors d'une autre réunion sur l'immigration, que les Haïtiens " ont tous le sida ". La Maison Blanche avait alors démenti. Toujours de même source, les sénateurs présents ont été déconcertés par ces propos. Membre du Congrès, le démocrate Luis Gutierrez a réagi: " Nous pouvons dire maintenant avec 100 % de certitude que le président est un raciste qui ne partage pas les valeurs inscrites dans notre Constitution".

Quant à la républicaine Mia Love, d'ascendance haïtienne, elle a jugé pour sa part " désobligeants " et " clivants " les propos de Donald Trump. La Maison Blanche n'a pas nié que Trump a tenu ces propos. "Cette attitude est inacceptable de la part du chef de notre nation", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain ", a insisté un porte-parole de l'exécutif dans un communiqué. Comme d'autres pays qui ont une immigration fondée sur le mérite, le président Trump lutte pour des solutions permanentes qui rendent notre pays plus fort en accueillant ceux qui peuvent contribuer à notre société, faire croître notre économie et s'assimiler à notre grande nation.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL