Air France-KLM: pas d'offre de rachat pour Alitalia

Thibaut Duval
Janvier 13, 2018

Lors de la soirée des vœux à la presse, le 10 janvier 2018, Jean-Marc Janaillac, président-directeur général d'Air France-KLM a évoqué les projets du groupe aérien pour cette nouvelle année 2018.

"Groupe Air France-KLM rappelle qu'il n'a pas participé au processus lancé par les autorités italiennes pour le rachat d'Alitalia" et "dément avoir déposé une offre pour le rachat d'Alitalia", indique la compagnie dans un communiqué.

Contactée par l'AFP, Air France-KLM s'est refusée à tout commentaire sur "ces rumeurs du marché". Et ajoute: "En conséquence, le Groupe n'a eu accès à aucune information confidentielle".

L'allemande Lufthansa, également en course pour une reprise de la partie "aviation" d'Alitalia, apparaissait jusqu'à présent comme favorite.

Vaste opération de police à bord d'un TGV — Lyon
Les contrôleurs auraient été dépassés par les désordres survenus à bord, notamment des passagers décrits comme "alcoolisés". C'est la SNCF elle même qui a demandé l'arrêt, non prévu, de ce TGV en gare de la Part-Dieu ce samedi en début de matinée.

Thiago Silva agacé par l'absence de Cavani — PSG
Son retard semble plutôt lié à des problèmes personnels, l'Uruguayen étant connu pour ses difficultés à revenir à temps. "Mais les joueurs parlent librement des choses qui se passent dans le groupe".

Kerber retrouve le goût de la victoire à Sydeny — Tennis
Medvedev aura rendez-vous avec l'Australien âgé de 18 ans Alex de Minaur, qui a vaincu le Français Benoît Paire 4-6, 6-1, 6-1. Kerber n'a laissé aucune chance en finale à l'Australienne Ashleigh Barty, 19e mondiale, qui a cédé en deux sets 6-4, 6-4.

La compagnie low cost britannique easyJet (EZJ.LN) pourrait s'allier à Air France-KLM dans le cadre des discussions sur la reprise de la compagnie italienne Alitalia, affirme le journal Il Sole 24 Ore, citant trois sources.

Le fonds américain Cerberus Capital Management a lui exprimé son intérêt pour la totalité d'Alitalia.

Le gouvernement de centre-gauche semble vouloir conclure le dossier avant les élections législatives du 4 mars, dont le résultat est incertain.

La compagnie aérienne italienne, qui n'a pas souvent dégagé de profit pendant ses 70 ans d'existence, a été placée sous tutelle d'administrateurs chargés de la vendre, de la réorganiser ou de la liquider, à la suite du rejet par ses salariés d'un plan de réduction des effectifs.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL