Après les dérives, des sanctions aux Arts et Métiers d'Angers

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

Les sanctions vont de l'avertissement jusqu'à six mois d'exclusion.

Un conseil de discipline avait été convoqué ce mercredi 10 janvier après la révélation le 19 décembre 2017 de dérapages lors d'une soirée d'intégration sur le campus Arts et Métiers d'Angers. C'est dans le cadre de l'une de ces cérémonies d'intégration, le 11 octobre dernier, que des étudiants ont été brûlés sur les bras avec une cuillère chauffée à blanc. "Malgré les mesures d'encadrement prises par mon prédécesseur au cours des trois dernières années, cette période donne lieu à des dérives potentiellement dangereuses et qui ne sont pas admissibles dans notre établissement", affirme Laurent Champaney, directeur général de l'Ensam.

En avant 2018, Guingamp rafraîchit Strasbourg
En attendant les neuf autres rencontres, les hommes d'Antoine Kombouaré sont sixièmes et prennent ainsi cette place à l'OGC Nice. Le club breton a signé une belle victoire sur la pelouse de Strasbourg (2-0) en ouverture de la 20ème journée de Ligue 1 .

Iran. Trump confirme la levée des sanctions sur le nucléaire
L'accord engage l'Iran à ne pas développer de programme nucléaire militaire, en échange de la levée de certaines sanctions économiques.

General Motors : un Cruise-AV sans volant ni pédales
Le véhicule n'aura ni conducteur, ni volant, ni pédales ou contrôles manuels. Il est élaboré sur la base de sa voiture électrique Chevrolet Bolt .

S'il n'y a pas eu d'hospitalisation au moment des faits, la présidente du comité national contre le bizutage estime que cet acte s'apparente à "de la torture". Malgré tout, aucune plainte n'a été, à ce jour, déposée.

Ce n'est pas la première fois que l'Ensam est au cœur d'histoire de bizutage. L'inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche (IGAENR) a été saisie.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL