Blatter soupçonné de corruption

Thibaut Duval
Janvier 13, 2018

L'ancien président de la FIFA se retrouve une nouvelle fois lié à une affaire, la justice parlant de " soupçons de malversations et de corruption" entre Blatter et la Fédération autrichienne.

"Nous enquêtons sur des allégations selon lesquelles des responsables de l'ÖFB auraient perçu 100.000 dollars de la part de responsables de la Fifa dans le cadre de l'élection du président de la Fifa", a indiqué mercredi le parquet de Vienne. Le parquet a précisé que les investigations portaient sur "des soupçons de malversations et de corruption".

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.

Bordeaux : l'homme d'affaires Bernard Magrez agressé à son domicile
Quatre ou cinq hommes se seraient introduits à son domicile dans le centre ville et l'auraient menacé, notamment avec un couteau. Le butin: une collection de montres de luxe d'une très grande valeur, du numéraire et des objets d'art, semble-t-il.

Arsenal not preparing Malcom bid — Wenger
Sources told the BBC that Sanchez prefers to go to Manchester City and that there have been conversations between the clubs. Cristian Pavon: Ah, the prodigious Boca Juniors wild card that everybody is pretending to know all about all of a sudden.

P. Diddy offre un contrat au garçon de la pub H&M décriée
Selon le magazine, les sweat-shirts de la discorde ont été retirés des rayons et seront recyclés. Put some respect on it! Contactée par Europe 1 lundi, la marque suédoise a présenté ses excuses .

L'enquête a été, en fait, ouverte en 2017 après qu'une association sportive locale autrichienne ait déposé plainte pour s'être sentie défavorisée par une répartition non équitable des subventions allouées. Sauf que la somme a dans un premier temps été versée par la FIFA sur le compte de l'ÖFB.

M. Windtner avait alors insisté pour qu'il soit versé directement à la fondation de son épouse, selon les sites Addendum et 90minuten.at.

Dans un communiqué, Leo Windtner a souligné n'avoir "rien à (se) reprocher" et considérer "sereinement" la procédure en cours. Et d'ajouter: "Je n'ai rien promis à Blatter ni pris aucun engagement", soulignant que la décision de ne pas voter pour la Suisse avait été prise à l'unanimité par le directoire de l'ÖFB.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL