Donald Trump annule sa visite au Royaume-Uni suite aux protestations

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

Le président américain, qui ne manque jamais une opportunité de critiquer son prédécesseur, n'a pas eu le nez creux: la décision de déplacer l'ambassade américaine de Londres a été prise en 2008. sous la présidence de George W. Bush, rappelle CNN. Lui prétend ne pas aimer l'idée d'une nouvelle ambassade US.

Sur Twitter, M. Trump a affirmé qu'il n'était "pas emballé" par la décision du gouvernement Obama de vendre "ce qui était sans doute le bâtiment d'ambassade le mieux placé et le plus beau de Londres pour des clopinettes" pour en construire un nouveau sur un site "éloigné de tout" pour 1,2 milliard de dollars.

"Non, c'est parce que personne ne voulait vous voir, et vous avez compris le message", a tweeté le député travailliste Ed Milliband en réponse au gazouillis de Donald Trump. En forme de cube, il a été conçu par le cabinet d'architectes américain KieranTimberlake et se situe dans le sud-ouest de Londres, au bord de la Tamise.

Il faut dire aussi que l'homme n'était pas forcément le bienvenu. Selon lui, la nouvelle ambassade est 'un signal lancé au monde que la relation spéciale que nous avons (entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis) est plus forte et va grandir et se renforcer'.

Bordeaux : l'homme d'affaires Bernard Magrez agressé à son domicile
Quatre ou cinq hommes se seraient introduits à son domicile dans le centre ville et l'auraient menacé, notamment avec un couteau. Le butin: une collection de montres de luxe d'une très grande valeur, du numéraire et des objets d'art, semble-t-il.

En France, des boulangers veulent la baguette au patrimoine de l'Unesco
Lui-même fils de boulanger, ce passionné compte aussi sur le gouvernement pour "valoriser l'apprentissage d'un métier où il y a du travail".

Convertisseur catalytique Spectra
La marque a un nom reconnu et une bonne réputation si vous songez à remplacer le convertisseur. Tout le monde doit jouer son rôle pour assurer que la grande catastrophe est atténuée.

Donald Trump n'ira pas à Londres, pour des raisons de sécurité dues aux protestations contre sa politique migratoire en Grande-Bretagne, supposent des médias britanniques.

En revanche, Sadiq Kahn, le maire de Londres a commenté cette annonce. Par crainte des manifestations, elle avait pourtant été transformée en simple "visite de travail".

Donald Trump a annulé le voyage qu'il devait effectuer à Londres.

Une excuse pour éviter des manifestations anti-Trump?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL