Donald Trump se lâche encore sur Twitter

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

Interrogé peu après sur la chaîne pakistanaise Geo Television, le ministre pakistanais des Affaires étrangères Khawaja Mohammad Asif a attribué les commentaires de Donald Trump au fait que les Etats-Unis se retrouvent "dans une impasse en Afghanistan".

Islamabad a convoqué lundi l'ambassadeur américain au Pakistan, dans un geste de défiance rare après les menaces du président Donald Trump de supprimer l'aide fournie à ce pays accusé de ne pas en faire assez contre le terrorisme. Cette somme vient s'ajouter aux 350 millions promis et finalement refusés au Fonds de soutien à la coalition (CSF), la structure destinée à rembourser les dépenses engagées par le Pakistan en soutien à la lutte internationale contre le terrorisme. "Elles jugent " totalement incompréhensible " le message envoyé par le président américain au matin du Nouvel An, dans lequel il déplorait que les Etats-Unis aient " bêtement donné 33 milliards de dollars [27 milliards d'euros] d'aides au Pakistan ces quinze dernières années ", tandis que le Pakistan n'a " rien fourni en retour, si ce n'est des mensonges et de la duplicité, prenant nos dirigeants pour des idiots ". Ils abritent les terroristes que nous avons chassés d'Afghanistan. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, n'a pas directement commenté les propos du président américain mais a rendu hommage à Islamabad.

En août, les Etats-Unis avaient déjà annoncé qu'ils suspendraient 255 millions d'aide au Pakistan si celui-ci n'agissait pas davantage contre le terrorisme. Les relations américano-pakistanaises, déjà difficiles, pour les mêmes raisons, sous l'administration de Barack Obama, qui avait donné en 2011 son feu vert à l'opération qui a conduit à la mort d'Oussama Ben Laden à Abbottabad, une ville de garnison pakistanaise, se sont encore dégradées avec l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. "C'est fini! ", avait asséné Donald Trump.

Rennes a pensé à Abdennour et Germain — OM
A l'occasion de la 20e journée de Ligue 1, Rennes et l'Olympique de Marseille vont s'affronter ce samedi (17h sur Canal +). En effet, Valère Germain et Aymen Abdennour auraient dernièrement été ciblés par le Stade Rennais, en interne.

Ntep en approche — Mercato ASSE
Le quotidien de sport va plus loin et informe que le Tricolore "aurait envie de se relancer " chez les Verts. Il a joué 7 matchs seulement toutes compétitions confondues cette saison (2017-2018).

CHAN 2018: Trois Ambassadeurs nommés par la CAF
Elle est composée des équipes du Nigeria, de la Guinée-Equatoriale, de la Libye et du Rwanda. Le champion en titre, la RD Congo, ne prend part à l'édition 2018 du CHAN .

"Nous versons des sommes énormes chaque année au Pakistan. Il faut qu'ils nous aident", avait-il mis en garde. Les Pakistanais ont donné asile à des terroristes après lesquels nous étions en Afghanistan. "Une coupe dans les aides, à un certain moment, devient inévitable", a réagi l'analyste Michael Kugelman, spécialiste du Pakistan, sur Twitter.

Or l'armée américaine a besoin de l'aide logistique du Pakistan pour accéder à ses troupes basées en Afghanistan. La réaction du Pakistan ne s'est pas faite attendre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL