Enlèvement du petit Tizio à Toulouse : la maman défend le papa kidnappeur

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

Ce jeudi 11 janvier, la mère de Tizio a tenu à s'exprimer pour la première fois sur cette affaire par la voix de son avocate.

L'alerte enlèvement, déclenchée quelques minutes après l'acte inconsidéré du père du petit Tizio, avait mis ce samedi 6 janvier au matin toute la région en éveil. Le nourrisson de 2 mois, qui présente des problèmes de santé sévères, avait été kidnappé à l'hôpital de Toulouse puis retrouvé dans la soirée à Belcaire, dans l'Aude.

Dans un communiqué, lu par son avocate, Sara Khoury, devant l'hôpital des enfants et relayé par La Dépêche du Midi, la maman se montre compréhensive. Pour elle, il s'agissait d'un "geste d'amour d'un père pour son fils".

Un hôtel de glace ouvre ses portes en Finlande — Game Of thrones
Des sacs de couchage adaptés et des boissons chaudes aux fruits rouges sont fournis aux clients pour les réchauffer. Le prix de la nuitée démarre à 165 euros pour les chambres les moins luxueuses.

Mercato: le Real Madrid aurait un oeil attentif sur Guedes
Le pure player Okdiario et le journal madrilène As avancent que le Real Madrid est sur la piste de Gonçalo Guedes . Guedes brille à Valence Un transfert entre 30 et 40 millions d'euros est évoqué par la presse spécialisée.

Eure-et-Loir : quinquagénaire mort poignardé, toute la famille mise en examen
Ils ont tous les trois été placés en détention provisoire et risquent des peines d'emprisonnement à perpétuité. L'affaire débute dimanche dernier dans une maison de cette ville d'Eure-et-Loir où les pompiers sont appelés.

"La famille aspire à retrouver du calme pour pouvoir accompagner au mieux Tizio dans son parcours de soins et, surtout, laisser l'équipe de l'hôpital Purpan élaborer avec les parents un projet médical en toute sérénité", conclut le communiqué de la maman de Tizio.

Le père, âgé de 33 ans, avait déjà perdu un enfant en bas âge il y a un an.

Le père de l'enfant, qui avait enlevé son fils de l'hôpital Purpan où il était pris en charge, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, avec obligation de se présenter à la gendarmerie une fois par semaine, et interdiction d'approcher son fils en l'absence d'un tiers.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL