Hawaï : une fausse alerte de missile balistique sème la panique

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a annoncé l'ouverture d'une "enquête exhaustive" après l'envoi par erreur samedi d'une alerte au missile aux habitants de l'île de Hawaï, en pleine période de tensions avec la Corée du Nord.

"C'est une fausse alerte". "Menace de missile balistique sur Hawaï".

Bien que rapidement démentie, cette menace a néanmoins créé - à raison - une véritable panique chez les habitants de cet Etat américain, situé dans l'océan Pacifique. "Ce n'est pas un exercice", ont ainsi reçu les habitants vers 8h du matin, heure locale, via le système Amber Alert, qui dépend du ministère américain de la Justice.

Super G : Gauthier 4e à Bad Kleinkirchheim, Brignone l'emporte
Agée de 24 ans la skieuse de Tignes prend une superbe 4eme place et signe de loin sa meilleure performance en carrière. Auteure d'une grosse faute, Tessa Worley est hors du top 15, Romane Miradoli est au-delà du top 20.

Le président Moon souligne le rôle de Trump dans le dialgue coréen
Mercredi matin, il a déclaré que la question de la dénucléarisation serait la prochaine étape des discussions . Pour autant, Pyongyang n'a pas encore donné sa réponse.

EPrix de Marrakech: Victoire de Rosenqvist
André Lotterer (Techeetah) tout d'abord a dû s'élancer de la dernière place suite à une disqualification des qualifications. Les deux premières courses de la saison 4 de Formule E, disputées à Hong Kong, nous avait fait lever très tôt.

Mme Gabbard a également publié une capture d'écran avec le message en question. Je suis à Honolulu, à Hawaï et ma famille est à North Shore.

Dans différents tweets, le gouverneur de Hawaï David Ige et l'agence locale de gestion des événements d'urgence ont tour à tour assuré qu'il s'agissait d'une erreur et que l'île n'était pas menacée par un missile balistique.

Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a pour sa part confirmé les propos du gouverneur, précisant: "Le message envoyé plus tôt l'a été par erreur". "L'Etat d'Hawaï enverra un message de correction dès que possible". "Il n'y a rien de plus important que de professionnaliser et de mettre des garde-fous à ce système" d'alertes Amber, a-t-il ajouté à l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL