Hawaï : une fausse alerte de missile balistique sème la panique

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a annoncé l'ouverture d'une "enquête exhaustive" après l'envoi par erreur samedi d'une alerte au missile aux habitants de l'île de Hawaï, en pleine période de tensions avec la Corée du Nord.

"C'est une fausse alerte". "Menace de missile balistique sur Hawaï".

Bien que rapidement démentie, cette menace a néanmoins créé - à raison - une véritable panique chez les habitants de cet Etat américain, situé dans l'océan Pacifique. "Ce n'est pas un exercice", ont ainsi reçu les habitants vers 8h du matin, heure locale, via le système Amber Alert, qui dépend du ministère américain de la Justice.

Une Femen torse nu s'en prend à Milos Zeman — Présidentielle tchèque
Les sociétés tchèques de paris donnaient jeudi l'avantage à Zeman sur Drahos. Des vidéos de la scène ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux.

Donald Trump se lâche encore sur Twitter
Or l'armée américaine a besoin de l'aide logistique du Pakistan pour accéder à ses troupes basées en Afghanistan. Ils abritent les terroristes que nous avons chassés d'Afghanistan.

Michel et Malaga au bord du gouffre — Espagne
L'ancien entraîneur de l'OM aurait été informé ce samedi matin alors que le communiqué officiel du club est tombé ce midi. Mais cette saison, Malaga a enchaîné les mauvais résultats et occupe actuellement la 19e place du classement.

Mme Gabbard a également publié une capture d'écran avec le message en question. Je suis à Honolulu, à Hawaï et ma famille est à North Shore.

Dans différents tweets, le gouverneur de Hawaï David Ige et l'agence locale de gestion des événements d'urgence ont tour à tour assuré qu'il s'agissait d'une erreur et que l'île n'était pas menacée par un missile balistique.

Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a pour sa part confirmé les propos du gouverneur, précisant: "Le message envoyé plus tôt l'a été par erreur". "L'Etat d'Hawaï enverra un message de correction dès que possible". "Il n'y a rien de plus important que de professionnaliser et de mettre des garde-fous à ce système" d'alertes Amber, a-t-il ajouté à l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL