Neuf personnes tuées dans des échauffourées nocturnes — Iran

Vanessa Beaulieu
Janvier 13, 2018

Tandis que les Etats-Unis ont affiché leur soutien aux manifestations antigouvernementales qui sévissent depuis plusieurs jours, la tension monte en Iran.

Dans la nuit, l'Internet a été coupé sur les téléphones portables au moins à Téhéran, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Des centaines d'étudiants prorégime criant des slogans contre les " séditieux " ont pris un peu plus tard le contrôle du lieu, selon des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. La police anti-émeute, largement déployée, est intervenue pour empêcher les étudiants de sortir dans la rue.

Selon des images vidéo diffusées par un média réformateur, les protestataires ont scandé " mort à Rohani ", attaquant ainsi le président Hassan Rohani, et critiqué les engagements du gouvernement dans d'autres causes régionales plutôt que sur le front domestique. Les manifestations de ces derniers jours se sont essentiellement déroulées dans les villes de province, touchées de plein fouet par le chômage et les difficultés économiques. Plusieurs personnes auraient été tuées par balles dans la province de Lorestan, dans l'ouest, au cours d'affrontements avec la police. Sur Twitter, le ministre des télécommunications, Mohammad-Javad Jahormi, a accusé Telegram, très suivi en Iran, d'encourager le " soulèvement armé ".

Le régime iranien a demandé samedi à sa population de ne pas participer à des "rassemblements illégaux". L'accès aux réseaux sociaux Telegram et Instagram, utilisés pour appeler à manifester, ont également été restreints. "Bien que les gens aient le droit de protester, les protestataires doivent savoir comment ils sont dirigés", a-t-elle écrit. Ces sociétés se sont multipliées sous le mandat du président Mahmoud Ahmadinejad et se sont effondrées quand la bulle immobilière a explosé.

Le retour du rallye raid en jeu vidéo avec Dakar 18
C'est le première fois depuis 15 ans que le Dakar se dote d'un jeu vidéo officiel, le dernier étant Dakar 2, sorti en 2003 sur PS2.

Appel à témoins pour retrouver Téo — Disparition inquiétante
Exploitées, les images de vidéosurveillance provenant des caméras a proximité du collège n'ont pas permis d'en savoir plus. Selon les derniers éléments rapportés, le jeune homme est parti de son établissement scolaire vers 15h30.

Night Protests Challenge Security, Officials Exchange Criticism — Iran
The charge against Rouhani is that he has failed to deliver the good times promised. "Their people know that", Cardin said. Ambassador Matthew Rycroft added that "The U.K. remains fully committed to the JCPOA", an acronym for the nuclear accord.

Les manifestations contre la vie chère et le pouvoir ont commencé jeudi en Iran.

Un agent de police a été tué dans des manifestations dans le centre de l'Iran, au cinquième jour du mouvement de contestation qui agite le pays. Mais elle a aussi dénoncé les médias et les groupes "contre-révolutionnaires" à l'étranger qui cherchent selon elle à exploiter ces rassemblements.

Jeudi, une action de protestation a réuni quelque 200 personnes dans la ville iranienne de Machhad. "Le peuple iranien n'accorde aucune valeur et crédit aux déclarations opportunistes des responsables américains et de (Donald) Trump", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Ghassemi, cité par les médias. "L'Amérique est avec le peuple iranien".

Façon de dire qu'aujourd'hui les réalités intérieures sonnent pour le pouvoir iranien comme un rappel à l'ordre, après ses victoires en politique extérieure?

La promesse de relancer l'économie, atone en raison des sanctions internationales et d'une mauvaise gestion, a été au coeur des campagnes présidentielles de Hassan Rohani, réélu pour un second mandat en mai.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL