D'importants dépôts de glace découverts sous la surface — Mars

Marie-Ange Beliveau
Janvier 14, 2018

Des scientifiques de l'Institut d'études géologiques des États-Unis (United States Geological Survey, USGS) ont découvert sur Mars la présence, à une profondeur d'à peine un mètre ou deux, d'importants dépôts de glace d'une épaisseur allant jusqu'à 100 mètres.

Les dépôts observés contiennent des variations de couleur. Ils se seraient formés selon les auteurs de l'étude par l'accumulation progressive de neiges au cours de cycles climatiques désormais révolus sur la planète.

Les scientifiques sont quasiment certains que ces poches de glaces se sont formées récemment, car il y a très peu de cratères à la surface des zones où elles sont abondantes.

Incendie à Choisy. Décès d'un pompier hospitalisé
Lors de leur intervention, trois pompiers avaient été blessés, dont l'un grièvement. Il s'agit du quatrième décès de pompier depuis le début de l'année.

New Pokemon GO Update Incompatible With Old iOS Versions
A list of affected devices with pictures and model numbers can be found on the game's help page . Pokemon Go the game which took mobile gaming to the streets was a huge success.

Nouvelles ventes record pour BMW en 2017 — Automobile
Les ventes du groupe BMW (+4,1%) ont atteint un nouveau record à 2,46 millions d'unités en 2017. Dans le détail, les SUV ont augmenté de 9,6 % et celles de la série 1 de 14,7 %.

La présence de glace sur Mars est connue depuis des années. Elles pourraient également être encore plus étendue que ce que nous pensions. Toutefois, des questions demeurent quant à sa quantité, sa pureté et son accessibilité à d'éventuels astronautes.

L'eau est une ressource essentielle. Combinée avec du Co2, il est possible de produire de l'oxygène ainsi que du méthane, essentiels pour respirer et fabriquer du carburant pour les moteurs de fusée. Mais la découverte de telles quantités d'eau proches de la surface est une vraie première.

Ces lieux riches en glace ont tous été trouvés à des latitudes d'environ 55 degrés nord et sud qui durant le long hiver martien deviennent très froids et inhospitaliers pour des bases humaines dépendantes de l'énergie solaire. "J'espère que la prochaine surprise sera la découverte de grandes quantités de glace près de la surface du sol dans les régions tropicales martiennes", ajoute Scott Hubbard, professeur à l'Université Stanford à Palo Alto en Californie, ancien responsable du programme d'exploration de Mars de la Nasa.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL