Jack Lang qualifie Donald Trump de "président de merde"

Aubin Brasseur
Janvier 14, 2018

Dans un tweet particulièrement virulent posté samedi 13 janvier, Jack Lang a souhaité partager son indignation suite aux propos de Donald Trump. Pour dénoncer les propos de Donald Trump sur les "pays de merde", il a qualifié en retour le président américain de "président de merde".

L'ex-ministre de François Mitterrand, qui a reçu ce samedi une "avalanche" de messages de félicitations sur ses comptes Twitter, Facebook, se verrait bien former une sorte de chaîne de protection et de bienveillance contre les outrances trumpiennes.

"C'est un cri du coeur, un cri de révolte après ce qu'il a dit sur les Haïtiens", s'est justifié Jack Lang.

Il poursuit: "J'ai envie qu'on dise dans le monde entier: "président de merde", comme un cri de ralliement contre ce personnage humiliant et offensant". Le septuagénaire en avait gros sur le cœur "d'entendre ce type chaque heure, chaque jour, dire n'importe quoi, insulter".

Rennes a pensé à Abdennour et Germain — OM
A l'occasion de la 20e journée de Ligue 1, Rennes et l'Olympique de Marseille vont s'affronter ce samedi (17h sur Canal +). En effet, Valère Germain et Aymen Abdennour auraient dernièrement été ciblés par le Stade Rennais, en interne.

Le retour du rallye raid en jeu vidéo avec Dakar 18
C'est le première fois depuis 15 ans que le Dakar se dote d'un jeu vidéo officiel, le dernier étant Dakar 2, sorti en 2003 sur PS2.

L'Aéroport de Montpellier pulvérise son record : 1 850 000 passagers en 2017
L'aéroport Montpellier-Méditerranée courait après depuis 17 ans . En mars 2018, les travaux du nouveau terminal débuteront.

Si le président a en partie démenti ces déclarations, cela n'a pas empêché de provoquer un véritable tollé à l'international.

L'ancien ministre de la Culture ne mâche pas ses mots. Selon lui, le président américain dispose tout bonnement d'un "mépris.inqualifiable".

Le président de l'Ima ne s'arrête pas là. Pour lui, Donald Trump est un "xénophobe et un raciste maladif", utilisant un discours "indigne de l'Amérique, grand pays de liberté, de grandes aventures d'émancipation", a ainsi précisé l'ancien ministre âgé de 78 ans.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL