La France "ne peut accueillir tous les migrants économiques", estime Collomb

Vanessa Beaulieu
Janvier 14, 2018

Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb à l'Elysée le 12 janvier. Gérard Collomb juge ce texte "totalement équilibré".

Gérard Collomb affiche sa fermeté. "Si tous se disent qu'ils peuvent venir faire une seconde demande d'asile en France et que nous ne pouvons pas les éloignes dans des durées brèves, nous seront impuissants", lance encore le ministre. Le numéro deux du gouvernement laisse la place à "des possibilités d'amendement" aux parlementaires lors du vote, mais rappelle, qu'"il n'est pas question de changer d'orientation".

Correction de trajectoire très défavorable pour La Réunion — Berguitta
La masse nuageuse continue son déplacement vers l'ouest à la vitesse de 9 km/h. Centre positionné le 19/01 à 04h locales, par 20.6 Sud / 55.3 Est.

Le salon de l'Enseignement supérieur jusqu'à samedi à Montpellier — L'orientation en question
Des conseillers seront également présents pour informer sur le nouveau dispositif d'admission dans l'enseignement supérieur. Des conférences sur les poursuites d'études après le bac seront proposées aux jeunes visiteurs.

Jack Lang qualifie Donald Trump de "président de merde"
Si le président a en partie démenti ces déclarations, cela n'a pas empêché de provoquer un véritable tollé à l'international . Le septuagénaire en avait gros sur le cœur " d'entendre ce type chaque heure, chaque jour, dire n'importe quoi, insulter ".

Le locataire de la place Beauvau a indiqué que la circulaire contestée sur le recensement des migrants allait être maintenue, la durée de rétention administrative augmentée avec l'ouverture de 200 places supplémentaires à la fin du mois, et 200 dans l'année. "Ma méthode, c'est de jouer la transparence", notamment, précise-t-il, "vis-à-vis des groupes de l'opposition qu'[il va] d'ailleurs recevoir".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL