Les opérateurs téléphoniques investiront trois milliards d'euros contre les "zones blanches"

Aubin Brasseur
Janvier 14, 2018

Les opérateurs télécoms vont investir trois milliards d'euros sur trois ans pour améliorer la couverture mobile sur le territoire français, dans le cadre d'un accord contraignant conclu avec le gouvernement, annonce dans un entretien au Journal du Dimanche le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie. Selon lui, les quatre opérateurs de téléphonie mobile en France (Orange, Free, Bouygues Télécom, SFR) se sont engagés "à consentir plus de trois milliards d'euros d'efforts financiers pour y arriver", chaque opérateur devant notamment fournir "5 000 installations supplémentaires". "Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu'ici en 15 ans pour déployer la téléphonie mobile!".

"

"Pas un centime d'argent budgétaire!"

" .

"Par ailleurs ils s'engagent aussi à couvrir les principaux axes de transport dont les 30.000 kilomètres de lignes ferroviaires, lignes de TER comprises", a ajouté le secrétaire d'État, qui a écarté tout financement de la part de l'État.

Les Républicains. Dominique Bussereau se "met en congé" du parti
Dans cet entretetien, il affirme ne pas accepter "les propos tenus par certains porte-parole des Républicains". Ils "pourraient être ceux du FN", déplore Dominique Bussereau .

Some Saskatchewan flavour on Olympic men's hockey team
The NHL won't be participating in the Winter Olympics, but several former Chicago Blackhawks will be suiting up for their country. Defencemen Chris Lee and Mat Robinson have not played in the NHL , while Chay Genoway has one game and Maxime Noreau six.

Nouvelles ventes record pour BMW en 2017 — Automobile
Les ventes du groupe BMW (+4,1%) ont atteint un nouveau record à 2,46 millions d'unités en 2017. Dans le détail, les SUV ont augmenté de 9,6 % et celles de la série 1 de 14,7 %.

Plutôt que de mettre aux enchères le renouvellement à venir de ces fréquences, le gouvernement a donc opté pour un renouvellement en contrepartie d'une accélération massive des déploiements d'infrastructures, souligne Julien Denormandie.

L'accord prévoit également un déploiement "massif" de la 4G, a affirmé le secrétaire d'État.

Convaincu que les opérateurs tiendront leurs engagements, Julien Denormandie reconnaît dans le JDD que les investissements passés des opérateurs "n'avaient pas été suffisants en montant et en rythme de déploiement dans les zones peu peuplées". En mars 2015, Manuel Valls s'était par exemple engagé à les supprimer avant fin 2016.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL