La créatrice du hashtag #Balancetonporc est poursuivie pour diffamation

Marcel Micheaux
Janvier 18, 2018

Sur Twitter, la femme à l'origine du hashtag #balancetonporc, Sandra Muller, a affirmé être attaquée en justice par Eric Brion. "Dans le but de libérer la parole des victimes de harcèlement et sans connaître l'ampleur que prendrait cette initiative, je publiais le 13 octobre 2017 un #Balancetonporc, dans lequel je témoignais des faits dont j'avais moi-même été victime", raconte la journaliste qui dirige La Lettre de l'audiovisuel. "Toi aussi raconte en donnant le nom et les détails un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot". Elle accuse ensuite l'ancien directeur général de la chaîne de télévision Equidia d'avoir "changé de stratégie" en l'attaquant en justice. "Je vais te faire jouir toute la nuit".

Suite aux accusations de Sandra Muller, Eric Brion avait présenté ses excuses dans les colonnes du Monde en décembre dernier. "Une assignation m'a été délivrée, dans laquelle Monsieur Brion réclame notamment 50 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation, des publications judiciaires et 10 000 euros de frais d'avocat", explique Sandra Muller dans un communiqué publié sur Facebook. Celle qui a témoigné contre Éric Brion l'annonce ce jeudi 18 janvier sur la page officiel du hashtag.

Gerard Piqué prolongé jusqu'en 2022 — FC Barcelone
Une bonne nouvelle pour les supporters catalans, bien que cela ne surprennent pas vraiment la presse. Il est revenu à son premier club en 2008 et ne l'a plus quitté depuis.

Le bitcoin revient sous la barre du 10 000 $ US
Vers 04H50 GMT, le Bitcoin s'échangeait contre 11.380 dollars, prenant ainsi plus de 4,37%, selon le portail CoinMarketCap . Le cours du bitcoin flirtait avec les 17.000 euros en décembre.

Donald Trump décerne ses prix "Fake news"
Ces derniers seront décernés aux médias " les plus corrompus et les plus biaisés ", a-t-il lancé sur Twitter . Le président américain a annoncé mercredi ses prix " Fake news " très controversés.

"J'ai effectivement tenu des propos déplacés envers Sandra Muller, lors d'un cocktail arrosé très tard dans une soirée, mais à une seule reprise. Et une seule fois, je tiens à le préciser". "Je lui réitère ici mes excuses", avait-il déclaré.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL