Lunettes : l'UFC-Que Choisir lance un comparateur de prix

Aubin Brasseur
Janvier 19, 2018

À correction identique, les prix peuvent varier "du simple au double" en fonction des opticiens.

En 2016, les Français ont dépensé 6,2 milliards d'euros pour leurs achats de lunettes. Le budget lunettes des Français demeure particulièrement élevé, avec un prix moyen de 316€ pour une monture équipée de verres simples et de 613€ pour des verres progressifs. Ce qui entraîne un reste à charge pour "90% des consommateurs", malgré les remboursements des complémentaires santé.

" S'agissant des traitements des verres, le durci est inclus par défaut lors de la simulation, de même que l'aminci, calculé à partir des valeurs de la sphère et du cylindre", précise l'association de consommateurs.

La Chambre des représentants adopte un budget temporaire — Etats-Unis
En échange de ses voix, la minorité démocrate veut, outre le financement à long terme du "Chip", régler le sort de 690'000 "Dreamers".

Notre-Dame-des-Landes : pour Manuel Valls, "c'est une erreur d'avoir abandonné"
Les Français approuvent à une large majorité l'abandon par le gouvernement d'Edouard Philippe de la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes .

Le cabinet de Theo Francken à nouveau accessible — Alerte anthrax
En cause, une enveloppe contenant de la poudre blanche et une balle, retrouvée au cabinet du secrétaire d'Etat. Un périmètre de sécurité a été installé autour du bâtiment, situé au n°2 de la rue Lambermont, à Bruxelles.

Alors que s'ouvraient jeudi les consultations pour redéfinir les modalités de remboursement des lunettes, l'UFC-Que Choisir lance un comparateur de prix en ligne.

Vous validez et accédez à la fourchette des prix observés chez les opticiens par les organismes complémentaires du panel pour le niveau de correction indiqué. C'est pourquoi elle propose en accès libre jusqu'à la fin du mois de février un comparateur des devis optiques. Par exemple, les verres simples pour enfants, dont le prix peut varier de 126 à 257 euros sans les montures, et de verres progressifs haut de gamme adulte dont le tarif varie entre 399 à 711 euros.

Une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron était d'arriver à un reste à charge zéro pour les lunettes, les prothèses auditives et les prothèses dentaires qui sont très mal remboursées par la Sécurité sociale. Le reste à charge zéro ne concernera pas tous les produits de ces trois segments, mais seulement certains paniers de soins, a précisé par la suite le gouvernement, qui travaille avec les assureurs santé au sens large, la sécurité sociale et les fabricants pour y parvenir. Pour l'UFC-Que Choisir, si l'objectif est louable, il " ne doit pas pour autant conduire à une augmentation des primes de complémentaire santé, déjà en hausse de 43 % depuis 2006 ". L'association juge aussi "urgent" de favoriser en parallèle une politique de "réelle concurrence" sur le marché de l'optique, et a déploré le report d'un an de l'entrée en vigueur du nouveau devis normalisé.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL