La nouvelle égérie voilée de L'Oréal est une extrémiste anti-Israël

Marcel Micheaux
Janvier 21, 2018

En effet, tout au long de la vidéo, la jeune femme garde son voile.

"Combien de compagnies font ça?"

Tunisie-Tribune (L'Oréal Paris) - Une femme voilée égérie d'une campagne publicitaire vantant les propriétés des soins embellisseurs de cheveux? "Parce que ce qu'ils mettent réellement en avant dans cette campagne, ce sont les voix que nous avons" a-t-elle confié à l'édition britannique de Vogue.

Les supporters madrilènes ont eu leur dose de Ronaldo — Real Madrid
Un choc qui pourrait convaincre le Paris Saint-Germain de passer, ou pas, à l'attaque sur le dossier Cristiano Ronaldo . Alors que son Real Madrid peine et que la presse y envoie de nombreux joueurs, Zinedine Zidane a balayé cette idée.

How has the economy grown in the past year?
This uniformed call to arms began in earnest on January 9 with Meryl Streep's bellicose-riddled tirade at the Golden Globe Awards. President Trump convened a made-for-television summit at the White House and said he'd sign any immigration bill Congress passes.

Le shutdown entre en vigueur, l'administration américaine est paralysée — Etats-Unis
Pour ce qui est des anciens combattants, les hôpitaux et structures dédiées resteront ouverts et les pensions seront versées. Le dernier " shutdown " a eu lieu en 2013, lorsque les républicains voulaient contrecarrer l'introduction de l'Obamacare.

Amena Khan veut ainsi tordre le cou au cliché qui veut que les femmes qui cachent leurs cheveux s'en occupent moins que les autres. "Cela voudrait dire que les personnes qui montrent leurs cheveux le font seulement car ils sont visibles aux yeux des autres". Et cet état d'esprit nous enlève notre autonomie et notre sentiment d'indépendance.

Et d'ajouter: "Mes cheveux sont une extension de ma féminité [.] C'est une expression de qui je suis".

Amena Khan | CP: instagramEn quoi est-il utile de faire appel à une femme voilée pour une publicité de shampoing?

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL