Arrêts de bus à la demande la nuit pour les femmes

Marie-Ange Beliveau
Janvier 22, 2018

Dans les faits, les femmes gagnent 9 % de moins que les hommes à poste équivalent et 25 % en moyenne de moins tous postes confondus.

La présidente LR de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé dimanche l'expérimentation, à compter de février, d'arrêts de bus, la nuit, entre deux stations à la demande des femmes pour lutter contre les violences sexuelles dont elles peuvent être victimes sur le chemin du domicile. "C'est ça qu'on oppose aux femmes quand on ne veut pas leur donner d'augmentation de salaire:'Vous allez avoir la maternité, des congés'", a affirmé l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy au Grand Jury RTL/Figaro/LCI.

Quand Adébayor traite Wenger de menteur — Angleterre Arsenal
Depuis, ses performances se sont éteintes à petit feu, il a ensuite porté les couleurs de Tottenham, du Real Madrid et de Crystal Palace sans grand succès.

Paralysie gouvernementale aux États-Unis: le Sénat vote lundi
Pour le président républicain de la Chambre Paul Ryan, les sénateurs démocrates "prennent en otage" le financement fédéral. Le président, qui devait rejoindre sa luxueuse résidence en Floride, est finalement resté à Washington.

Un mort après une collision entre un train et une voiture — Calvados
Afin d'assurer la sécurité du secteur, la circulation ferroviaire a été stoppée sur la ligne Trouville-Lisieux. Les secours n'ont pu que constater le décès de cet homme , confirme la Préfecture du Calvados.

Instauré en 2002 et d'une durée de onze jours consécutifs pour une naissance simple, le congé paternité vient compléter le congé de naissance obligatoire de trois jours. "Il y a encore des hommes qui s'autocensurent car c'est mal vu dans leur entreprise", a-t-elle détaillé, faisant part de sa volonté de mettre "les hommes et les femmes sur un pied d'égalité, pour que ça n'handicape pas les femmes". "Encore un tiers des hommes ne les prennent pas", a poursuivi la présidente de la région Ile-de-France.

"On ne peut pas rester les bras ballants face à une femme qui se fait agresser", a déploré Valérie Pécresse, ajoutant que ce renforcement de personnel est dû à une "présence humaine (...) insuffisante" dans les transports en commun. Je pense que le vrai sujet aujourd'hui, c'est le regard sur les hommes qui aident leurs femmes à la maison. "Nous allons aider les crèches à étendre leurs horaires pour les personnes qui travaillent en horaires décalés".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL