En larmes, elle répond à la tribune de Catherine Deneuve — Maïwenn

Marcel Micheaux
Janvier 22, 2018

Au lieu d'une interview classique, la jeune femme a préféré lire un texte qui devrait beaucoup faire parler, quelques jours après la publication de la tribune sur la "liberté d'importuner", signée dans Le Monde par 100 femmes, dont Catherine Deneuve, Brigitte Lahaie et Catherine Millet. A la demande de Léa Salamé, Maïwenn a accepté de s'exprimer pour la première fois sur la libération de la parole de nombreuses femmes, suites aux révélations de l'affaire Weinstein. Le mouvement Me Too, le hashtag #balancetonporc, la tribune des cent, la contre-tribune des cent. Maïwenn était restée silencieuse, jusqu'ici. Dans un extrait de l'émission, diffusée ce lundi soir sur France 2, Maïwenn réclame son droit à vivre le harcèlement sexuel à sa manière: "Ecrire un film, écrire une lettre, écrire un SMS, employer des mots et des phrases qui ne veulent pas dire la même chose pour vous que pour moi".

"Je réclame le droit qu'on ne juge pas une femme qui pense qu'on doit se débrouiller seule après un viol. Je réclame le droit d'être draguée avec maladresse, insistance et d'appeler cela 'importuner' si je le veux", a démarré la réalisatrice de Polisse. Je réclame le droit de coucher avec qui je veux le temps d'une nuit sans être une femme facile quand les hommes sont des séducteurs.

Saint-Barth : la villa de Johnny Hallyday remise en location
La somptueuse demeure du chanteur à Saint-Barthélemy sera bientôt remise en location, selon les informations du Huffington Post. Sans compter qu'il y a un chef cuisinier et un majordome à disposition, si besoin.

Trop de rats à Paris : la vidéo choc d'un éboueur
En effet, Paris voit maintenant ses rues envahies par les rats! Depuis un an, ils constatent une prolifération de rats dans Paris. Plus les années passent et plus le nombre de rongeurs augmente de manière alarmante dans "la plus belle ville du monde".

Real Madrid : l'agent de Benzema répond aux critiques
Karim a toujours montré un engagement exemplaire avec le club et s'est toujours plus soucié de l'équipe que de lui. Le cas échéant, il pourrait notamment mettre son plus grand défenseur, Zinedine Zidane , en difficulté.

"On va y arriver"Je réclame qu'on ne juge pas une femme si elle a eu besoin d'écrire un livre sur son histoire de harcèlement sexuel, poursuit-elle en référence à la virulente passe d'armes entre Christine Angot et Sandrine Rousseau dans On n'est pas couché. On va y arriver", a-t-elle terminé dans un sourire". Ne jugeons pas une femme qui aime la violence pendant qu'elle fait l'amour, ne jugeons pas une femme qui ne se remet pas d'une main aux fesses. "Ne jugeons pas des femmes intellectuelles qui bousculent nos moeurs, par pitié arrêtons de nous juger les uns les autres, lance-t-elle. Par pitié, arrêtons de nous juger les unes les autres", a-t-elle poursuivi, avant de s'interrompre en larmes et de demander à faire une pause. La cinéaste parvient alors difficilement à retenir ses larmes. Chacun doit pouvoir souffrir de ce qu'il veut, comme il veut et quand il veut.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL