Natalie Portman victime de sexualisation dès l'âge de 13 ans (Vidéo)

Marcel Micheaux
Janvier 22, 2018

De nombreuses stars ont participé ce samedi à la Marche des femmes organisée à Los Angeles. Après s'être engagée aux derniers Golden Globes en s'habillant en noir afin de protester contre les violences sexuelles, Natalie Portman a prononcé un discours coup de poing à Los Angeles en prenant la parole sur une estrade. C'est le contenu de la première lettre de fan qu'a reçue Nathalie Portman, comme elle l'a révélé durant son intervention à la tribune. "Un homme me décrivait son fantasme de me violer", a déclaré la star.

"Un compte à rebours a commencé à la station de radio locale pour indiquer quand j'aurais 18 ans, le jour où il serait légal de coucher avec moi, a aussi confié l'actrice. À 13 ans, j'ai compris très clairement que si je m'exprimais sexuellement, je ne me sentirais pas en sécurité et que les hommes se sentiraient en droit de discuter et de considérer mon corps comme un objet".

Oxfam s'indigne à la veille du Forum de Davos — Un monde inégalitaire
Tout cela, bien entendu, sans oublier que les femmes sont habituellement moins bien payées que les hommes, et ce même au bas de l'échelle.

10 millions d'euros pour l'IA en France — Facebook
En visite à Paris, Sheryl Sandberg a fait plusieurs annonces intéressantes sur les fronts de l'emploi et de l'innovation. Facebook va investir en France dans la formation et dans la recherche en intelligence artificielle.

Soupçons d'ingérence russe : Twitter a fermé 1 000 comptes supplémentaires
Assez étonnamment, il est question ici d'aimer ou de suivre les comptes, mais pas de 'retweets'. Ceux-ci ont publié 175 993 tweets, dont 8,4 % de ceux-ci étaient en lien avec les élections.

Natalie Portman poursuit: "Face à ces commentaires sur mon corps, à des déclarations délibérément menaçantes, j'ai adapté mon comportement". Elle a refusé les rôles avec des scènes d'amour. Elle s'est forgé ainsi l'image d'une jeune fille " prude, conservatrice, geek et sérieuse ". "À 13 ans, le message de notre culture était clair pour moi: j'ai ressenti le besoin de couvrir mon corps et d'inhiber mon travail pour transmettre mon message au monde, pour prouver que j'étais une personne digne de respect", a encore expliqué l'actrice, avant de dénoncer le climat de "terrorisme sexuel" dont elle a été victime.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL