Sanofi s'offre le laboratoire américain Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars

Aubin Brasseur
Janvier 22, 2018

Le Wall Street Journal tablait sur une transaction à 11,5 milliards de dollars.

Sanofi a indiqué qu'il lancerait une offre publique d'achat sur toutes les actions ordinaires de Bioverativ au prix de 105 dollars par action en numéraire soit une prime de 64% par rapport au cours de clôture de vendredi.Cette offre publique d'achat devrait débuter en février 2018.

Sanofi va pouvoir se rassurer.

Bioverativ, qui a réalisé des ventes de 847 millions de dollars et touché des redevances 41 millions de dollars en 2016, commercialise deux traitements, l'Eloctate et l'Alprolix, respectivement contre l'hémophilie A et l'hémophilie B. Ils sont actuellement vendus aux États-Unis, au Japon, au Canada et en Australie ainsi que dans l'Union européenne via un accord de collaboration.

Lucas, les larmes de Marquinhos — PSG
L'imaginer partir, ça me rend comme ça. (.) C'est un ami que je vais garder pour la vie. " Vice-capitaine du PSG? ". Je pense qu'il va faire ses choix et on sera avec lui".

Nice fait le minimum contre les Verts
Après un début de match poussif avec quelques occasions, les Verts vont se faire punir par Wylan Cyprien à la 22 minute de jeu. Avec désormais 34 points, les Aiglons (6es) reviennent à hauteur de Nantes au classement.

Paralysie gouvernementale aux États-Unis: le Sénat vote lundi
Pour le président républicain de la Chambre Paul Ryan, les sénateurs démocrates "prennent en otage" le financement fédéral. Le président, qui devait rejoindre sa luxueuse résidence en Floride, est finalement resté à Washington.

Sanofi a été critiqué par certains analystes ces derniers temps pour avoir échoué à mettre la main sur l'américain Medivation, racheté par Pfizer, et le suisse Actelion, acquis par Johnson & Johnson.

Cette acquisition permet au laboratoire français, soumis à la concurrence féroce des fabricants de génériques, de protéger son traitement phare contre le diabète, le Lantus, rappellent Les Échos.

Le rachat de Bioverativ devrait lui permettrait de doper sa division de traitement des maladies rares, en pleine croissance et dont Sanofi est l'un des leaders depuis le rachat de Genzyme en 2011. L'opération est soumise à diverses conditions, y compris à l'apport d'au moins la majorité des actions en circulation et l'obtention des autorisations réglementaires.

Sanofi compte financer cette opération en partie en puisant dans sa trésorerie et en partie via "la levée d'un emprunt", sans donner plus de précison sur la nature de cet emprunt.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL