Le trompettiste sud-africain Hugh Masekela est mort

Aubin Brasseur
Janvier 23, 2018

"Le trompettiste Hugh Masekela est décédé ce mardi à l'âge de 78 ans des suites d'un cancer". Né le 4 avril 1939, à Witbank, dans un bidonville du Nord-Est de son pays, Hugh Masekela a commencé à chanter et à jouer du piano en étant très jeune. "On n'oubliera pas sa contribution à la lutte pour la libération", s'est lamenté le président sud-africain Jacob Zuma.

"Un géant (de la musique) nous a quittés", a réagi le musicien sud-africain Johnny Clegg. "Après une courageuse bataille contre un cancer de la prostate, il est décédé paisiblement à Johannesburg, entouré de ses proches", indique sa famille dans un communiqué.

Né en 1932 dans le township de Kwa-Guga près de Johannesburg, Masekela aura la vision de sa future vocation de trompettiste à l'âge de 14 ans en découvrant dans un cinéma de son quartier le film Young Man With A Horn sur la vie du jazzman Bix Beiderbecke interprété par Kirk Douglas.

Hugh Maskela a connu trente ans d'exil aux États-Unis en voulant fuir le régime de l'apartheid dans les années 1960.

Taxe scolaire: la CAQ veut s'attaquer aux "iniquités" régionales
Cet amendement confie toutefois à l'Assemblée nationale la nomination des membres du comité par un vote aux deux tiers des députés au Salon bleu.

Disparition de Maëlys : pas de remise en liberté pour Nordahl Lelandais
De source proche du dossier, un appel va être interjeté devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble. Dès son dépôt, le procureur de Grenoble s'était "évidemment " prononcé en faveur de son maintien en détention.

L'UFC-Que Choisir dépose 9 plaintes contre des fabricants — Nanoparticules dissimulés
Si la taille des nanoparticules est infinitésimale, le doute sur leur impact sanitaire et environnemental est, lui, gigantesque. Mais parmi ceux-ci, seuls 3 le mentionnent sur l'emballage contrairement à l'obligation légale...

L'auteur de la comédie musicale à succès Sarafina a été initié par Trevor Huddelson, un prêtre britannique qui lui a offert sa première trompette et qui l'a rapidement invité à rejoindre son groupe, le Huddelson Jazz-Band. "Un baobab s'est effondré, la nation a perdu un musicien d'exception avec la disparition de la légende du jazz, Hugh Masekela. Je l'ai prise et je me suis senti comme un poisson dans l'eau ", racontait-il.

Outre Soweto blues, devenue symbole du mouvement anti-apartheid en 1977, ses plus grands titres Bring Him Back Home (Le ramener à la maison), où il demandait la libération de Nelson Mandela, et Grazing in the Grass ont marqué toute une génération.

Il a été marié à la chanteuse et militante de la cause noire Miriam Makeba, surnommée "Mama Africa", entre 1964 et 1966. "On peut sans hésitation dire que frère Hugh était un des grands architectes de l'afro-jazz et qu'il a élevé l'âme de notre nation grâce à sa musique intemporelle", a-t-il ajouté.

Dans les années 1980, il construit un studio d'enregistrement mobile au Botswana et part en tournée avec Paul Simon pour le fameux album "Graceland".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL