" "20 ans de prison pour la " Raspoutine " sud-coréenne — Choi Gate

Vanessa Beaulieu
Février 15, 2018

Mais Choi Soon-sil, 61 ans, restera dans l'histoire comme celle qui a précipité la chute de l'ex-présidente coréenne Park Geun-hye. Son avocat a cependant annoncé son intention de faire appel de la peine de vingt ans de prison, dénonçant une " lourde condamnation à la limite de la cruauté ". Bien qu'elle n'eût ni titre ni habilitation de sécurité.

Elle a tiré profit "de ses liens personnels" anciens avec l'ancienne cheffe de l'État pour contraindre de grands groupes à verser des fonds à des fondations sous son contrôle, a relevé le juge Kim Se-yoon.

Selon un représentant du parquet, sa position privilégiée a fait d'elle " l'alpha et l'oméga du scandale [de corruption] " qui agite depuis 2016 la Corée du Sud.

Au total, elle a accepté 14 milliards de wons (10,5 millions d'euros) de la part de Samsung, le premier conglomérat sud-coréen, et de Lotte, géant de la vente au détail, et s'est "largement mêlée des affaires de l'État", a ajouté le magistrat.

Le club discute pour le fair-play financier — OM
Dans son édition du jour, L'Équipe révèle que les deux parties seraient en train de négocier d'éventuelles sanctions. Peut-être pas en Championnat, où les Phocéens semblent distancés, mais plutôt dans le collimateur de l'UEFA .

Le PSG n'a officiellement pas l'effectif le plus cher d'Europe — Mercato
Ce qui vaut au club parisien d'être sous le coup d'une enquête de l'UEFA dans le cadre du " fair play financier ". Le CIES a dévoilé son classement des équipes qui ont dépensé le plus pour bâtir leurs effectifs.

Alexandre Lacazette absent quatre à six semaines — Arsenal
Arrivé l'été dernier en provenance de Lyon, Lacazette a joué 29 matchs pour les Londoniens cette saison pour neuf buts inscrits. Et lors du derby du nord de Londres contre Tottenham , il a raté deux occasions nettes de but après son entrée en jeu.

Pour rappel, ce dossier avait entraîné la destitution et l'arrestation, l'année dernière, de la présidente Park Geun-hye.

En juin dernier, Choi Soo-sil avait déjà été condamnée à trois ans de prison pour avoir soudoyé des employés d'une prestigieuse université pour assurer l'admission en 2014 de sa fille Chung Yoo-Ra et faire en sorte qu'elle ait de bonnes appréciations. L'héritier de l'empire Samsung Lee Jae-Yong, condamné l'été dernier à cinq ans de prison, a vu sa peine être commuée avec sursis en janvier dernier, permettant sa libération immédiate.

Le scandale avait mis au jour les accointances malsaines entre les élites politiques et économiques. Choi a notamment été condamnée pour avoir reçu des pots-de-vin s'élevant à 23 milliards de wons, ou 17,2 millions d'euros. Mais, il n'existe aucune preuve que Samsung ait demandé en retour des faveurs politiques, a-t-elle estimé.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL