Affaires Hulot et Darmanin : Macron sort du silence

Marcel Micheaux
Février 15, 2018

Si la France "a des preuves avérées que des armes chimiques proscrites sont utilisées contre les civils" en Syrie par le régime, "nous frapperons", a réaffirmé mardi Emmanuel Macron devant l'Association de la presse présidentielle.

"Ce n'est pas une question que j'ai posée", a-t-il lancé.

"Tout en admettant en souriant que la position du gouvernement sur le service national n'était " pas très claire", il s'est dit favorable à un service national avec " une partie obligatoire de 3 à 6 mois", " ouvert sur la chose militaire " mais pouvant être plus long si l'on intégrait une partie civique.

"Interrogé sur les craintes des Français sur leur pouvoir d'achat, une inquiétude visible dans les sondages, il a écarté catégoriquement toute " réponse rapide " par la " dépense publique ".

Emmanuel Macron a mis en garde, mardi 13 février, contre une "forme de République du soupçon" à propos des accusations d'agression sexuelle contre ses ministres Nicolas Hulot et Gérald Darmanin.

"On veut que les dirigeants soient exemplaires, on s'est donné des règles, il y a des contre-pouvoirs qui sont légitimes et qui permettent que ces règles fonctionnent bien mais quand le but des contre-pouvoirs finit par être de détruire ceux qui exercent le pouvoir sans qu'il y ait de limites ni de principes, ce n'est plus une version équilibrée de la démocratie", a déclaré le président de la République.

Le taux de chômage au plus bas depuis 2009
Toujours élevé, le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans a fondu de 0,9 point de pourcentage à 6,9% en comparaison annuelle. L'an dernier, le secteur privé a ainsi créé 253 000 postes, alors qu'en 2016 il avait généré 234 000 emplois.

Le calendrier 2018 désormais disponible — Vaccins obligatoires
Lorsqu'une ou plusieurs vaccinations font défaut, le code de la santé publique prévoit que l'enfant est admis provisoirement. Rendu public depuis mardi, il tient compte des nouvelles obligations vaccinales pour les enfants de moins de deux ans.

Pinturault et Muffat-Jeandet en argent et bronze sur le combiné
Les deux Français offrent à la France la quatrième et la cinquième médaille de ces Jeux de Pyeongchang . Enfin, Alexis Contin n'a pu faire mieux qu'une 22eme place sur le 1500m hommes en patinage de vitesse.

Le président de la République "a affirmé qu'il ignorait que des plaintes pour viol avaient été déposées contre les deux futurs ministres au moment où le gouvernement a été formé", selon BFMTV.

Si des plaintes classées sans suite peuvent "conduire à écarter ou faire sortir du gouvernement" un ministre ou à l'empêcher d'exercer, "cela devient une forme de République du soupçon où tout se vaut", a dit le chef de l'Etat. "On a échoué là-dessus, car il y a eu une pression migratoire forte en fin de trimestre", a-t-il dit, demandant d'éviter toute polémique face au " devoir d'humanité ".

" Dès que la preuve sera établie, je ferai ce que j'ai dit ", a-t-il prévenu, tout en martelant que " la priorité, c'est la lutte contre les terroristes, les djihadistes ".

Le chef de l'Etat a également détaillé sa stratégie pour les européennes de 2019, expliquant vouloir recomposer le paysage politique de l'UE en créant une nouvelle force politique progressiste qui puisse mobiliser y compris au sein des partis européens actuels.

"Il imagine déjà " structurer son propre groupe " en " fédérant d'autres mouvements".

Emmanuel Macron a enfin confié que, pour lui, l'exercice du pouvoir, n'est "pas une épreuve" mais "une ascèse", qui marque "la fin de l'innocence". "Je ne suis pas l'enfant naturel de temps calmes de la vie politique, je suis le fruit d'une forme de brutalité de l'Histoire, une effraction", a-t-il commenté.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL