Détenu mort de soif : trois agents de prison inculpés aux Etats-Unis

Henri Michaux
Février 15, 2018

L'affaire fait grand bruit de l'autre côté de l'Atlantique.Trois gardiens de prison, deux hommes et une femme, ont été inculpés par la justice américaine pour avoir, selon toute vraisemblance, laissé un détenu de 38 ans mourir de soif. Souffrant de troubles bipolaires, celui-ci a finalement sombré dans un profond état de faiblesse avant de décéder le 24 avril 2016 dans sa cellule d'une prison du comté de Milwaukee.

Les charges retenues contre le personnel pénitentiaire ont été annoncées ce mardi 13 février, presque un an après les recommandations des jurés.

La troisième personne inculpée dans la mort de cet homme est Nancy Evans, responsable hiérarchique accusée d'avoir délibérément menti sur les pratiques de ses agents et caché les images de vidéosurveillance de la cellule.

Décès de la romancière Françoise Xenakis
Elle officiait alors comme membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité. Françoise Xenakis - J'aurais dû épouser Marcel - Editions Anne Carrière - 9782843374692 - 17 €.

Dijon répond à Rabiot — PSG
Face au grand Real Madrid , il a ouvert le score en plus d'avoir livré une des plus remarquables prestations du côté parisien. On ne l'a pas été mais bien sûr qu'il y a une manche retour et on est des compétiteurs, on va aller chercher la qualification.

PSA annonce les futurs Citroën Berlingo, Peugeot Partner et Opel Combo
Ses activités s'étendent également au financement automobile avec Banque PSA Finance et à l' équipement automobile avec Faurecia. Et c'est en matière de véhicules utilitaires que les annonces sont les plus significatives.

Après l'annonce des inculpations, lundi, l'avocat de la famille Thomas, Erik Heipt a déclaré: "Il est extrêmement rare d'engager des poursuites pénales contre des fonctionnaires de l'Etat à la suite du décès d'un détenu".

Deux des gardiens, poursuivis pour négligence et mauvais traitement, risquent trois ans et demi de prison.

Le calvaire de Terrill Thomas, dans un pays à la politique carcérale controversée, n'a été révélé que grâce à l'enquête d'un jury indépendant.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL