Médecins sans frontières à son tour confronté à des scandales sexuels

Vanessa Beaulieu
Février 15, 2018

"Sur ces 40 cas, 24 étaient des cas de harcèlement ou d'abus sexuels", a déclaré MSF dans un communiqué.

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé mercredi avoir été confronté à 24 cas de harcèlement ou d'abus sexuels en 2017 au sein de son organisation. Sur ces 24 cas, 19 personnes ont été licenciées, a ajouté l'organisation.

Faisant état de 146 plaintes ou alertes reçues par sa direction, l'organisation, qui compte 40 000 employés permanents dans le monde, a expliqué, dans un communiqué, que " 40 cas ont été identifiés comme des cas d'abus ou de harcèlement au terme d'une investigation interne ". "Bien que les signalements d'abus soient en augmentation régulière, MSF est conscient que les abus en son sein sont sous-rapportés", reconnaît l'association.

Plusieurs employés de cette confédération d'une vingtaine d'organisations présentes dans plus de 90 pays sont accusés d'abus sexuels sur des mineurs au Royaume-Uni, de viols au cours de missions humanitaires au Soudan du Sud, d'abus sexuels au Liberia et d'avoir, entre autres, fait appel à des prostituées en Haïti, ainsi qu'au Tchad.

Affaires Hulot et Darmanin : Macron sort du silence
Le président de la République "a affirmé qu'il ignorait que des plaintes pour viol avaient été déposées contre les deux futurs ministres au moment où le gouvernement a été formé", selon BFMTV .

Le taux de chômage au plus bas depuis 2009
Toujours élevé, le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans a fondu de 0,9 point de pourcentage à 6,9% en comparaison annuelle. L'an dernier, le secteur privé a ainsi créé 253 000 postes, alors qu'en 2016 il avait généré 234 000 emplois.

Kanye West serait-il de retour ?
Le rappeur américain a également posté une photo de Kris Jenner et son ancien mari Robert Kardashian, les parents de Kim Kardashian .

Ces éléments rapportés par l'ONG elle-même font suite à plusieurs révélations autour de scandales sexuels dans plusieurs structures.

Oxfam a perçu environ 32 millions de livres (près de 42 millions de francs) de subventions du gouvernement britannique sur l'année 2016/2017, un montant représentant près de 8% de ses ressources annuelles.

Prise dans la tourmente, la directrice générale adjointe d'Oxfam Penny Lawrence a démissionné lundi.

D'autres sponsors et partenaires d'Oxfam ont dit examiner la situation, dont Visa et l'enseigne de distribution britannique Marks and Spencer. Outre Oxfam, l'International Rescue Committee (IRC) présidée par David Miliband, l'ex-ministre des Affaires étrangères britannique, serait également concernée par des cas de harcèlement sexuel en République démocratique du Congo (RDC) selon les informations du quotidien britannique The Sun révélées ce mercredi.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL