La production d'EDF a reculé en 2017 — Énergie

Aubin Brasseur
Février 16, 2018

Mais son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a plongé de 16,3% à 13,7 milliards d'euros, conforme aux prévisions, qui avaient été abaissées l'an dernier, et aux attentes des analystes.

Au Royaume-Uni, l'Ebitda du groupe a reculé de 33,3% (en oganique) en raison essentiellement de la baisse des prix du nucléaire. "Cette baisse est liée à un contexte de marché dégradé dans la plupart des pays et à un point bas de la production nucléaire et hydraulique ", a expliqué Jean-Bernard Lévy.

Le résultat net part du groupe a en revanche progressé de 11,3%, à 3.173 millions d'euros, grâce en particulier à l'effet positif d'une plus-value enregistrée au titre de la cession de 49,9% de la holding détenant les titres de RTE.

Les analystes interrogés par Factset prévoyaient en moyenne un résultat net de 1,83 milliard d'euros et un Ebitda de 13,69 milliards d'euros. Son bilan financier est aussi soutenu depuis trois exercices (2015-2017) par la décision de l'Etat, détenteur de 83,5 % du capital, de se faire verser son dividende en actions et non en cash, ce qui a permis au groupe de conserver 5 milliards d'euros en caisse.

Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, lors de la présentation des résultats 2017 du groupe, vendredi. A commencer par la dégradation des prix du marché de l'électricité dans un environnement où EDF, qui n'est plus protégé par son monopole, a perdu un million de clients en France au profit de ses concurrents (Engie, Total, Direct Energie.).

La production hydraulique a de son côté souffert d'un manque de pluie.

EDF a réaffirmé sa prévision d'un rebond de l'Ebitda cette année, après deux années consécutives de contraction.

Tillerson rencontre Erdogan à Ankara pour tenter d'apaiser les tensions
Les Américains entendaient discuter des " mesures qui peuvent être prises " face aux " inquiétudes sécuritaires légitimes " des Turcs.

Jennifer Aniston et Justin Theroux séparés, ils annoncent officiellement leur divorce !
Ils ont divorcé en 2005 après que le sex-symbole l'ait quittée pour Angelina Jolie, dont il est à présent séparé. Cette décision a été prise de façon mutuelle et avec beaucoup d'amour, à la fin de l'année dernière.

Londres et Washington accusent la Russie — Cyberattaque mondiale
Les autorités avaient évoqué une attaque sans précédent, principalement destinée à "perturber". La cyberattaque NotPetya avait contaminé des milliers d'ordinateurs en 2017.

Pour 2018, le groupe "confirme ses objectifs" - qui avaient été revus en baisse en novembre - et vise un rebond de l'Ebitda, compris entre 14,6 et 15,3 milliards d'euros. Alors qu'il a été négatif de 209 millions l'an dernier, le cash-flow sera "proche de l'équilibre " après dividende (hors compteur communiquant Linky, nouveaux développements, cessions d'actifs et éventuel acompte sur dividende au titre de 2018), a indiqué M. Lévy.

L'année suivante, le plan de baisse des coûts opérationnels sera amplifié.

L'an dernier, la production nucléaire du groupe a été handicapée par.

L'industriel table aussi sur une production nucléaire en France supérieure à 395 térawatts-heure (TWh), contre 379 TWh en 2017, avant de décliner en 2019 en raison notamment de la fermeture programmée de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), qui ne sera pas encore pleinement compensée par le démarrage de l'EPR de Flamanville (Manche), qui doit monter en puissance progressivement.

Premier électricien nucléaire mondial, EDF a intégré en 2017 les activités de fabrication et de maintenance des chaudières nucléaires d'Areva NP, rebaptisée Framatome, tandis qu'Orano (ex-Areva) se recentrait sur le cycle du combustible (extraction et enrichissement de l'uranium, retraitement des déchets).

En aval, EDF a aussi souffert de l'accélération de la concurrence sur le marché des particuliers en France.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL