Revers pour Facebook devant la justice belge — Données personnelles

Aubin Brasseur
Février 16, 2018

Le groupe américain doit " cesser de suivre et d'enregistrer l'utilisation d'Internet des personnes surfant de Belgique, jusqu'à ce qu'il se conforme à la loi belge sur la vie privée", écrit le tribunal néerlandophone de première instance de Bruxelles, dans un communiqué résumant un jugement de 84 pages. Sans surprise, Facebook a décidé de faire appel. Le tribunal poursuit, en précisant que "Facebook doit également détruire toutes les données personnelles obtenues illégalement ".

La justice belge a annoncé ce vendredi avoir demandé à Facebook de cesser de pister les internautes belges lorsqu'ils ne donnent pas leur accord. S'il ne se soumet pas au jugement, il devra payer une astreinte "de 250.000 euros par jour de retard, avec un maximum de 100 millions d'euros".

Le maire de Challans prend un arrêté contre… la pluie
Dans toute la France, le mois de janvier a été moins ensoleillé que la normale, c'est à dire que la moyenne du taux d'ensoleillement sur trente ans.

Une azuréenne, Julia Pereira de Sousa, en argent en snowboardcross
Les deux autres Françaises en lice, Charlotte Bankes et Nelly Moenne-Loccoz, avait été éliminées en demi-finale. Je n'arrive pas à réaliser. "La médaille, c'était mon rêve, mais pas tout de suite ".

Chiffre d'affaires stable en 2017 — Canal
Vivendi profite de la confirmation des bonnes performances d'Universal Music Group et d'un léger redressement de Canal. Pour 2018, Vivendi table sur un Ebita avant charges de restructurations de 450 millions pour Canal+.

Le quotidien Da Standaard rapporte vendredi que le tribunal a confirmé la décision d'une commission belge sur la vie privée, qui avait conclu que Facebook emmagasine ces données sans le consentement de ses abonnés.

Le souci, c'est que Facebook ne le fait pas en toute transparence: l'entreprise web n'informe pas assez ses utilisateurs, sur la manière dont elle utilise ces données et sur leur temps d'exploitation. On sait pourtant que le réseau social rassemble des informations à leur sujet pour du ciblage publicitaire par exemple. Même si "vous n'avez jamais visité le site de Facebook auparavant, Facebook peut suivre votre comportement de navigation, sans que vous vous en rendiez compte ", souligne le tribunal.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL