De nombreux jouets renferment des substances toxiques

Henri Michaux
Février 17, 2018

Les derniers contrôles de l'Agence européenne des produits chimiques sont loin d'être rassurants, comme le rapporte Le Monde. Près de 20 % des 1 202 mesures de la présence de phtalates dans les jouets, montrent la présence de ces plastifiants. L'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), basée à Helsinki (Finlande), a fait rechercher dans des objets du quotidien comme des bijoux, des vêtements, des jouets, des substances qui sont considérées comme les plus dangereuses pour la santé. Les bijoux sont également concernés, eux qui contiennent environ 12 % de cadmium, élément chimique très toxique provoquant des troubles rénaux graves ainsi que des lésions pulmonaires. Cette découverte est d'autant plus inquiétante puisque ces phtalates sont des perturbateurs endocriniens (sur le neurodéveloppement, le métabolisme et la fertilité) dont les effets sont accentués s'ils touchent les enfants.

Selon une étude de l'Inserm, ces perturbateurs endocriniens auraient un impact sur le développement des 3-5 ans. C'est pourquoi le règlement Reach interdit la commercialisation de produits pour enfants si le taux de phtalates dépasse les 0,1 %. Les experts ont aussi trouvé de hautes concentrations en chrome VI, substance cancérogène, dans des objets et accessoires en cuir (13 % des produits testés).

Mennel, "dévastée" par la polémique, se retrouve sans emploi — "The Voice"
Aujourd'hui au chômage, la jeune Mennel va devoir se battre pour reconstruire doucement sa vie. En participant à The Voice , Mennel espérait réaliser son rêve de devenir chanteuse.

Michel Fourniret, déjà condamné pour sept meurtres, en avoue deux autres
La cour d'appel avait finalement ordonné un non-lieu à l'encontre du tueur en série dans ces deux affaires, le 14 septembre 2011. Le tueur en série Michel Fourniret avait été dénoncé par son épouse Monique Olivier, qui s'était par la suite rétractée.

L'ex-employé belge mis en cause nie avoir organisé des orgies — Oxfam
Après Oxfam , il avait rejoint l'ONG française Action contre la faim au Bangladesh, cette dernière déplorant ne pas avoir été prévenue.

Le rapport note également la présence d'amiante dans 14% de leurs échantillons, et notamment dans les freins et les thermos, "probablement produits avant que les restrictions interdisant l'usage des produits contenant de l'amiante n'entrent en vigueur".

Il est important de souligner que la provenance de certains articles non conformes n'a pu être établie alors que 40 % d'entre eux présentent des taux anormaux de substances interdites. Il s'agit là de la première inspection de cette ampleur et nous devrions la répéter dans quelques années et conduire des analyses sur les mêmes produits, en recherchant les mêmes substances, pour détecter une possible amélioration de la situation.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL