Le cinéaste burkinabé Idrissa Ouedraogo est mort à 64 ans

Marcel Micheaux
Février 18, 2018

Dakar, 18 fév (APS) - Le réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé des suites d'une maladie ce dimanche matin, à Ouagadougou (Burkina Faso), à l'âge de 64 ans, a appris l'APS de médias burkinabè.

Né le 21 janvier 1954 à Banfora, un village proche de la ville de Ouahigouya dans le nord du pays, Idrissa Ouédraogo s'est très tôt intéressé au cinéma.

Avec ce film, il obtient le prix du meilleur court-métrage au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Nouvel An lunaire : Pékin célèbre l'année du Chien de Terre
Il s'agit d'industries "liées au feu " et elles tireront particulièrement bien leur épingle du jeu entre mai et juillet. Des festivités sont organisées dans le monde entier pour accueillir comme il se doit l'arrivée de cette nouvelle année.

Séville assure contre Las Palmas — Liga
Séville a assuré l'essentiel, ce samedi midi, contre Las Palmas en Liga (2-1). De son côté, Las Palmas signe un deuxième match sans victoire.

PSG : Al-Khelaïfi part en urgence à Doha, Emery menacé ?
La sortie de Cavani m'a surpris. "Il n'a pas joué mercredi mais il pourra jouer demain et peut-être au retour", a-t-il supposé. J'assume totalement la responsabilité. "Je ne veux pas perdre mon énergie dans des choses qui ne sont pas importantes".

Réalisateur et producteur d'environs 40 œuvres cinématographiques, Idrissa Ouédraogo est Commandeur de l'ordre national. Quatre ans après (1985), il obtiendra un Diplôme d'Etude Approfondie (DEA) de cinéma en France. Je rends hommage à Idrissa Ouedraogo qui aura beaucoup oeuvré au rayonnement du cinéma Burkinabè et Africain hors de nos frontières.

Le Burkinabé réalise son premier long métrage "Yam daabo" (le choix) en 1986. Ces films vont remporter le record des prix dédiés au 7 art au Burkina Faso et dans le reste du monde. Avec "Yaaba" (Grand-mère) sorti en 1988, il obtient le Prix de la Critique au Festival de Cannes en 1989 et le Prix du public au FESPACO la même année. Il était une figure emblématique du cinéma africain des années 1980-2000 et auteur d'une quarantaine de films, dont certains récompensés dans les plus grands festivals, à l'instar de Tilaï Grand Prix du Jury à Cannes en 1990.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL