Un joueur de curling russe contrôlé positif au meldonium — Jeux d'hiver

Thibaut Duval
Février 19, 2018

Un athlète olympique de Russie ayant participé aux Jeux olympiques de Pyeongchang aurait obtenu un résultat positif au meldonium, a déclaré dimanche à la presse russe le porte-parole de la délégation des AOR.

Ce curleur russe évolue sous les couleurs olympiques et sous la dénomination des Athlètes olympiques de Russie, délégation de 168 sportifs censée présenter des sportifs considérés comme " propres ", suite à la suspension de la Russie pour un système de dopage institutionnalisé.

Le contrôle de l'échantillon A prélevé sur le sportif russe a révélé la présence de "meldonium", selon une source proche du dossier.

Le Tribunal arbitral du sport, le TAS, qui a établi ses quartiers à à Pyeongchang durant les Jeux, n'a été saisi "d'aucun nouveau cas dimanche soir", a indiqué un de ses porte-paroles à l'AFP.

Christophe Dubi, le directeur exécutif des Jeux olympiques du Comité international olympique (CIO). La Commission exécutive se réunira "le 24 février", à la veille de la clôture des Jeux, a appris l'AFP auprès d'une une autre source proche du CIO. Normalement destiné à soigner les angines et les cardiopathies afin d'augmenter les performances des sujets malades, son usage a été détourné notamment dans dans les épreuves de vitesse, car il accroît la vascularisation du muscle cardiaque.

Virtue et Moir en mettent plein la vue en danse
Virtue, de London, en Ontario, et Moir, d'Ilderton, en Ontario, ont décroché la médaille d'or aux Jeux de Vancouver, en 2010. Cette note leur a permis de battre leur score de 82,68, établi en octobre aux Internationaux Patinage Canada.

Russie: une tuerie dans une église fait au moins quatre morts
Elles montraient également deux corps sans vie sur le sol boueux, recouverts d'un drap blanc. Une cinquième femme est décédée par la suite de ses blessures à l'hôpital.

Mort d'un Français parti combattre aux côtés des Kurdes — Syrie
Joint par franceinfo , le ministère français des Affaires étrangères n'était pas en mesure de confirmer cette information dimanche après-midi.

Le meldonium est un produit qui figure sur la liste des produits prohibés par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Un premier échantillon montrait ainsi des traces de meldonium, le même produit dopant qui avait valu à la tenniswoman russe Maria Sharapova sa suspension pour dopage. Elle a été suspendue 15 mois avant de pouvoir réintégrer le circuit WTA.

Ce serait par ailleurs le deuxième cas de dopage enregistré lors de ces JO de Pyeongchang après le patineur de vitesse japonais Kei Saito, spécialiste du short-track.

Kei Saito a été testé positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition, avait annoncé le TAS mardi, ajoutant que le sportif avait accepté d'être "provisoirement suspendu" et avait quitté le village olympique.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL