L'opération pour allonger son pénis tourne au calvaire — Paris

Henri Michaux
Février 20, 2018

Les opérations n'ont pas eu le résultat escompté "en raison de l'apparition d'un effet couronne, c'est-à-dire un rétrécissement de la base du pénis ", explique le quotidien.

Un médecin expert consulté dans le cadre de la procédure au civil a déjà estimé que Sébastien n'avait pas été suffisamment informé sur les conséquences potentielles et les risques du médicament. Complexé depuis toujours par la taille de son sexe, il a fait appel en 2013 à un chirurgien réputé, le Dr. S., pour pratiquer l'opération. Après avoir initié une action au civil pour obtenir réparation, il a donc décidé d'attaquer le médecin au pénal pour risques causés à autrui, tromperie et blessures involontaires.

Le produit qui a été injecté à Sébastien est du Macrolane®, un acide hyaluronique à effet volumateur. Puisque "des cas de dysfonctionnement érectile ont été rapportés après traitement du pénis". Dans une lettre d'octobre 2015, le médecin réfute ces accusations et affirme injecter "régulièrement " ce produit "au niveau de la verge ". "Le produit Macrolane® n'avait pas d'indication d'injection dans la verge où l'épaisseur du revêtement cutané est extrêmement mince" poursuit-il avant de parler d'"imprudence" de la part du chirurgien.

" Mon pénis est devenu très douloureux avec un sentiment de brûlure intense, raconte-t-il. J'ai aussi commencé à perdre des morceaux de peau", a expliqué Sébastien au Parisien.

A ce moment là, il se rend aux urgences où on lui recommande d'aller voir son chirurgien.

72 % des fruits et légumes contiennent des pesticides
Les dépassements des limites maximales concernent avant tout les cerises (6,6% des échantillons) et les mangues/papayes (4,8%). De plus, les échantillons d'herbes fraîches dépassent pour 29,4% les Limites Maximales de résidus.

Kate Middleton : pourquoi n'a-t-elle pas le droit de porter du noir ?
La raison? La duchesse de Cambridge est malheureusement contrainte de suivre un protocole vestimentaire très strict . Un maquillage élégant, en total harmonie avec sa chevelure brune ondulée qui tombait délicatement sur ses épaules.

Faute d'anesthésiant, il a hurlé lorsque le chirurgien a commencé
En attendant, une chose est sûre pour André, pas question de se faire opérer de l'autre côté: " Je préfère me suicider ". Arrête tu me fais mal! " Phrase que j'ai dû répéter au moins une dizaine de fois ", explique André à nos confrères.

Fait également reproché au médecin: une série d'incisions effectuées entre février et mai 2015 afin de retirer ledit médicament.

Le chirurgien décide alors, lors d'une session à titre gracieux de février 2015, d'injecter de l'acide hyaluronique dans le membre de son client.

Il s'agissait de faire des incisions à la base de mon pénis et de presser dessus pour faire sortir le liquide. Ces manipulations inacceptables et incontrôlées ont totalement détruit mon pénis. "Je ne peux pas oublier ces interventions barbares qui ont contribué à ma dépression", raconte Sébastien.

" Le médecin s'est comporté comme un boucher, affirme de son côté l'avocat de Sébastien". Ses actes sont dangereux et il ne s'est jamais remis en question. "Mon client a été victime d'une succession de fautes effrayantes".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL