Booba veut arrêter le rap !

Marcel Micheaux
Février 21, 2018

Alors que le rappeur enchaîne les certifications avec son dernier opus Trône sorti en décembre dernier et qu'il est actuellement en Thaïlande pour un showcase événement, il vient de faire une grande annonce, ou plutôt une triste annonce.

Vidéo - Prise de bec entre Alizé Cornet et son coach
Appelé à la rescousse, Michael Kuzaj , qui est aussi son petit ami, n'a pas eu les mots qu'il fallait pour remonter le moral de la joueuse de 28 ans.

La justice annule la fermeture des voies sur berge rive droite — Paris
Les passes d'armes entre les deux camps se sont intensifiées sur fond d'études d'impact environnementales contradictoires. La mairie de Paris doit tenir un point-presse ce mercredi soir.

Accusé d'agression sexuelle, Donald Trump réagit vivement — USA
C'est pourquoi le Washington Post a décidé de remettre cette histoire au goût du jour en offrant sa une à la jeune femme. L'une d'elle s'est faite rembourser son emprunt immobilier ... " "Est-ce que quelqu'un écoute?" ".

Entre sa carrière d'artiste et son rôle de businessman avec sa chaîne télévisée, sa marque de vêtements, sa radio, son label de musique, sa société de management de sportif, Booba s'active sur tous les fronts depuis quelques années en plus du rap et envisage désormais la possibilité d'arrêter la musique après un dernier album. "Le rap, c'est beaucoup de travail et ce n'est plus une fin en soi. Idéalement, j'aimerais faire un dernier disque et arrêter", a-t-il expliqué. Des déclarations qui rappellent les propos tenus dans le même magazine en 2012, sans qu'il ait mis ses menaces à exécution jusqu'à présent. J'arrive à un âge où j'ai envie de créer pour d'autres artistes. "Je n'envisage plus la musique qu'à travers moi". En effet, à l'occasion d'un entretien accordé aux Inrocks, le rappeur a révélé que son prochain album pourrait -potentiellement - être le dernier de sa longue liste. Mais qu'importe, ces fans se sentent déjà orphelins...

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL