La répression des fraudes accuse Intermarché d'avoir enfreint la loi — Nutella

Aubin Brasseur
Février 22, 2018

C'est la remise sur les pots de 950 grammes de pâte à tartiner, passant son prix à l'unité de 4,70 euros à 141 euros qui a poussé la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mener une enquête, en janvier dernier.

"Nos agents ont conclu au fait qu'Intermarché n'a pas respecté les dispositions en vigueur concernant la revente à perte, ce qui relève d'une infraction pénale", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la répression des fraudes.

Elle a précisé qu'un procès-verbal allait être remis à la justice ce jeudi.

L'opération est donc considérée comme de la revente à perte, interdite par le Code du commerce, et est passible d'une amende de 375.000 euros rappelle RTL.

Contacté par RTL, Intermarché n'a pas encore souhaité réagir à cette mise en cause de Bercy.

Thiago Silva fixe la date de son grand départ — PSG
Je crois que si les choses marchent si bien sur le terrain, c'est parce qu'à l'extérieur on se respecte beaucoup". Le Brésilien l'assure: le vestiaire parisien est "magnifique"! Il démontre beaucoup de qualités, je suis content.

JO-2018 - Le Suédois Myhrer champion olympique de slalom
Le champion olympique du slalom géant et du combiné a été éliminé dès la première manche du slalom jeudi. A la limite sur les premières portes, Hirscher a chuté à mi-parcours.

La Jeanne d'Arc victime d'insultes parce que métisse — Orléans
Ensuite, Mathilde va devoir apprendre à monter à cheval pour pouvoir défiler au mois de mai dans la ville orléanaise. Cette année, ils seront incarnés par Antoine de Watrigant ( 16 ans ) et Oscar Zancristoforo ( 16 ans ).

"Je dénonce le fait qu'ils ont enfreint la loi dans cette opération de promotions (.) qu'ils ont d'ailleurs interrompue et je pense que ça servira de contre-exemple à l'ensemble de la profession", a-t-elle ajouté.

Dans l'après-midi, se tiendra la réunion du Comité de suivi des relations commerciales à laquelle assisteront Delphine Gény-Stephann ainsi que Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

"Il y a un accord qui a été signé par Intermarché et les autres distributeurs pour ne plus faire ce genre de promotions".

A l'heure actuelle, la revente à perte est autorisée dans certains cas précis, notamment pendant les périodes de soldes, avec des produits acquis par le distributeur au cours du mois précédent.

En vendant un produit à un prix inférieur à celui auquel Intermarché l'a acheté, la marque aux Mousquetaires pratique la vente à perte. La répartition de la valeur entre les différents acteurs de la filière de l'alimentation et de la distribution avait été au cœur des débats.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL