"Le Classique dépend plus du PSG que de l'OM" — Ménès

Thibaut Duval
Février 25, 2018

Présent en conférence de presse ce samedi, le milieu de terrain de l'OM ne l'a pas joué politiquement correct, en lâchant quelques piques à l'encontre des Parisiens. Dimitri Payet a eu le malheur de piquer le Paris Saint-Germain la veille du déplacement de l'OM au Parc des Princes.

"S'il y a un point où je ne les envie pas, c'est que j'évolue aujourd'hui dans le plus grand club français", a déclaré le Phocéen. D'entrée de jeu, l'ancien Hammer n'a pas pris de gant pour dire les choses telles qu'il les voit. Dimitri Payet l'a dit. Auquel cas les Olympiens se feront un plaisir d'engranger les trois points. "On a deux façons bien différentes d'aborder ce match, a-t-il ensuite explique". Forcément, ils souhaitent battre le Real dans deux semaines plus que nous peut-être demain (dimanche).

Florida shooter a troubled loner with white supremacist ties
In a private Instagram group chat, Cruz talked about killing Mexicans, keeping black people in chains and cutting their necks. We thought it was just rumors until sadly it actually happened", Alvarez said. "Like squirrels and lizards and stuff".

Le verdict du CSA, la réaction de l'humoriste
En cause, un geste déplacé de Laurent Baffie envers Nolwenn Leroy alors invitée dans l'émission Salut les Terriens diffusée sur C8 et présentée par Thierry Ardisson .

Le bénéfice net bondit de 31% en 2017 — Groupe ADP
Paris Aéroport a accueilli un total de 101,5 millions de passagers en 2017, soit une hausse de 4,5% par rapport à 2016. Ces projets sont des opportunités de croissance et de création de valeur pour les années à venir .

Pour Dimitri Payet, malgré ses récents résultats, le PSG n'est pas le plus grand club français, et surtout il ne se comporte pas comme une équipe, contrairement à l'Olympique de Marseille. "Jouer en équipe c'est beaucoup mieux que d'avoir des individualités".

Après les mots, place aux actes sur la pelouse...

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL