Justin Trudeau s'adresse aux députés français mardi

Henri Michaux
Avril 17, 2018

Le premier ministre Justin Trudeau conclura sa visite en France, mardi, avant de s'envoler pour Londres pour s'entretenir avec la première ministre britannique Theresa May et la reine. Il sera ensuite le premier dirigeant canadien à s'exprimer devant l'Assemblée nationale.

Ce traité controversé, notamment accusé de dumping par des agriculteurs français, est entré "provisoirement" en vigueur le 21 septembre dernier, à défaut d'être définitivement voté par les 43 assemblées nationales (et régionales dans le cas de la Belgique) de l'UE.

"Je suis très heureux de venir voir en personne l'excellent travail de l'OIF et la Francophonie dans son ensemble sous la conduite de sa Secrétaire générale " a affirmé pour sa part Justin Trudeau qui salue également les mesures mises en œuvre par l'Organisation dans le but d'améliorer et de moderniser ses pratiques administratives pour plus d'efficacité.

Les élus français doivent se prononcer sur cet accord à l'automne.

"Posons-nous la question: si la France n'arrive pas à ratifier un accord de libre-échange avec le Canada, avec quel pays imaginez-vous pouvoir le faire? Nous partageons les mêmes priorités, les mêmes préoccupations", a-t-il souligné, tandis que M. Macron a vanté "un traité qui correspond à nos valeurs", "conciliant" économie, enjeux environnementaux, sociaux et sanitaires.

Irak : Une djihadiste française condamnée à la perpétuité pour appartenance à l'EI
Il s'agit de Mélina Boughedir, 27 ans, condamnée en première instance à 7 mois de prison pour séjour illégal en Irak. Elle encourt elle aussi la peine de mort.

Djokovic sur la bonne voie — Monte-Carlo
Après ce fiasco, "Djoko" a voulu renouer avec les bonnes vieilles recettes qui lui avaient permis de se hisser au sommet. Novak Djokovic , qui restait sur trois défaites d'affilée, a réussi son entrée face à un faible Lajovic (6-0, 6-1).

Une nouvelle drogue fait des ravages dans les boites de nuit — Paris
Le second, est de bâtir un " plan d'action partenariale " avec les professionnels de la nuit. Michel Delpuech a annoncé que trois autres procédures étaient également en cours.

"Le Ceta n'est que le point de départ d'une nouvelle ère de coopération et d'intégration".

L'accord de Paris de 2015 a vu plus de 190 pays s'engager à limiter la hausse mondiale du thermomètre entre deux et trois degrés Celsius par rapport à l'ère pré-industrielle.

Côté climat, Justin Trudeau est vertement critiqué chez lui par les écologistes pour son soutien à l'élargissement d'un oléoduc pétrolier entre la province de l'Alberta et le port de Vancouver.

Justin Trudeau a par ailleurs assuré Paris de la poursuite de l'engagement canadien au sein de la force onusienne au Mali (Minusma), rappelant "le désir des Canadiens de se réengager au sein des opérations de paix menées par l'ONU".

C'était une première pour un chef d'Etat canadien.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL