Total rachète Direct Energie et sort déjà 1,4 milliard d'euros

Aubin Brasseur
Avril 18, 2018

Le groupe lancera ensuite une offre publique obligatoire sur les actions cotées en Bourse, au même prix de 42 euros par action, une opération destinée à se renforcer sur les marchés français et belge de l'électricité et du gaz. Elle combinera son portefeuille actuel de 1,5 million de sites clients avec celui de Direct Energie (2,6 millions), sachant que Total vise, en 2022, plus de six millions de clients en France, et de plus d'un million en Belgique.

"Une fois cette acquisition réalisée, Total déposera auprès de l'Autorité des marchés financiers une offre publique obligatoire portant sur les titres de Direct Energie admis aux négociations sur Euronext Paris au même prix par action de 42 euros", fait encore savoir le groupe pétrolier.

Libéralisé en 2007 pour les particuliers, le marché français reste dominé par les anciens monopoles EDF et Engie (ex-GDF Suez).

Le "Ken humain" menacé par son père milliardaire — Rodrigo Alves
Mais pour son père, qui accepte pourtant ses multiples passages sur le billard, pas question de voir son fil accoutré de la sorte. Il l'a même menacé de lui couper les vivres s'il le reprenait à se travestir.

France-La CGT énergies prévoit des coupures d'électricité ciblées
La CGT Mines-énergie a appellé, mercredi 17 avril, les électriciens et les gaziers à rejoindre le mouvement des cheminots .

"Nous avions la pleine légitimité pour intervenir", assure Macron — Syrie
Elle est "conforme aux engagements pris" depuis mai dernier, ajoute le président. Aucune perte américaine n'a été rapportée, selon le Pentagone.

Pionnier sur ce marché, Direct Energie s'est toutefois fait un nom, occupant la troisième place dans l'électricité et la quatrième dans le gaz en France.

'Ce projet s'inscrit dans la stratégie du groupe d'intégration sur l'ensemble de la chaîne de valeur du gaz - électricité et de développement des énergies bas carbone', a déclaré le PDG de Total, Patrick Pouyanné.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL