Baisse des stocks de pétrole et d'essence — USA

Aubin Brasseur
Avril 20, 2018

Les stocks de pétrole brut ont reculé de 1,07 million de barils à 427,57 millions aux Etats-Unis, a annoncé hier l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

"Le catalyseur de cette hausse vient du rapport américain sur les stocks qui a fait état d'un recul des réserves de brut et de produits raffinés", a indiqué Bill O'Grady, de Confluence Investment.

Cette baisse est sensiblement plus marquée qu'attendu par le consensus des économistes, lequel prévoyait une diminution de l'ordre de 500.000 barils.

Les stocks d'essence ont baissé de 2,97 millions de barils à 235,97 millions, nettement plus que le recul de 227.000 barils qui était anticipé.

Coté publication, les stocks ont une nouvelle fois baissé la semaine dernière aux Etats-Unis selon l'AIE.

L'état mental de Jonathann Daval "inquiète" ses avocats — Meurtre d'Alexia
Toutefois, depuis que sa mère est autorisée à lui rendre visite, le mis-en-examen se porte apparemment un peu mieux. Simplement, il est en très grande souffrance et ça se voit", ajoute son avocat. "Nous souhaitons que M.

Nice : un enfant de 3 ans s'échappe d'une école maternelle pendant 3h30
Coup de tonnerre à l'école maternelle Las Planas ... "J'ai eu tellement peur", a expliqué Fatima au quotidien. De son côté, le rectorat a ouvert une enquête administrative pour comprendre ce qu'il s'est passé.

Paris. Poussé par ses copains dans la Seine, un adolescent décède
Malheureusement, le corps du collégien a été repêché à 19 heures, quai Theodore Roosevelt, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Le taux d'utilisation des capacités des raffineries a reculé de 1,1 point à 92,4%.

"Le risque géopolitique explique la hausse de ces dernières séances", ont noté les analystes de DNB Markets, qui listent le risque de sanctions américaines contre l'Iran, les attaques contre des infrastructures saoudiennes et la chute de la production vénézuélienne.

L'organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires se réunissent actuellement en Arabie Saoudite afin de décider de poursuivre ou non la réduction des quotas de production de pétrole après 2018.

"La demande mondiale devrait continuer d'augmenter, et la production mondiale va s'équilibrer entre les différentes régions productrices", a estimé Hans van Cleef, analyste chez ABN-Amro, qui mise sur une hausse des prix à moyen terme.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL