Pétrole : la réunion de l'OPEP et les tensions géopolitiques soutiennent le baril

Aubin Brasseur
Avril 22, 2018

"Dans le passé, nous avions connu des prix beaucoup plus élevés, deux fois plus qu'aujourd'hui", a dit M. Faleh dont le pays est le premier exportateur de pétrole dans le monde.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui tiendra sa prochaine réunion en juin, devrait "jeter un regard neuf sur ses objectifs et sa stratégie à long terme", a recommandé avant-hier l'expert et ancien ministre algérien de l'Energie, Nordine Aït Laoussine, à l'occasion du 19e sommet international du pétrole à Paris (France).

"Nous n'avons jamais d'objectif de prix (.) Les prix sont déterminés par le marché", a déclaré M. Falih, mettant en garde contre les dangers de fluctuation des prix, en indiquant que "la volatilité est notre ennemie".

L1 : Monaco sombre à Guingamp
Enfin, Amiens a disposé de Strasbourg (3-1) avec des buts pour les locaux de Monconduit (45e), Manzala (79e) et Kakuta (90e+2). A noter que Rachid Ghezzal était remplaçant pour cette rencontre et n'a pas été incorporé en cours de match.

"Smallville" : une actrice de la série accusée d'avoir recruté des esclaves sexuelles
En 2015, il aurait créé une organisation parallèle pyramidale, baptisée DOS, qui comprenait des "esclaves" et des "maîtres". Elle est soupçonnée de faire partie d'une secte , NXIVM, installée dans le nord de l'État de New York.

Migrants : des militants d'extrême droite bloquent un col alpin
Selon les autorités françaises, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1900 en 2017. Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent une augmentation exponentielle de migrants , essentiellement d'Afrique de l'Ouest.

Lors de la conférence ministérielle à Jeddah, le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Souhail al-Mazrouei a lui aussi affirmé que sa principale préoccupation était la stabilité.

Ceci, a-t-il ajouté, répond à la demande de régler certaines questions "importantes", telles que l'intégration de la Libye et du Nigeria dans l'accord, le nouveau critère à utiliser pour déclencher des actions correctives de l'approvisionnement afin d'équilibrer le marché, ainsi que la durée du cadre de coopération.

Les prix du pétrole continuent de grimper ce jeudi sur les marchés internationaux. On dirait que l'OPEP recommence. Il estime, en ce sens, que la concurrence constante de l'OPEP et des non-OPEP en matière d'approvisionnement est une "autre source d'incertitude" en dépit des modestes progrès réalisés grâce au rapprochement entre l'Arabie Saoudite et la Russie. "L'Arabie saoudite est obnubilée par des prix du pétrole élevés", a commenté Stephen Brennock, analyste chez PVM, qui souligne que le royaume aurait besoin d'un prix du brut supérieur à 100 dollars pour atteindre son objectif de 2 000 milliards de dollars pour l'introduction en Bourse de son géant pétrolier, Saudi Aramco.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL