Levothyrox: Des nanoparticules de métal à l'origine des effets secondaires?

Henri Michaux
Mai 3, 2018

"Le laboratoire Merck a rejeté toute faute".

Et si les effets secondaires provoqués par la nouvelle formule du Levothyrox (fatigue, maux de tête, insomnie, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux) provenaient de nanoparticules de métal?

Présentes dans la nouvelle formule controversée du Levothyrox alors qu'elles n'existaient pas dans l'ancienne, des nanoparticules de métal suscitent des interrogations au sein de l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT).

"On met en évidence des nanoparticules avec des alliages fer-chrome, chrome-nickel, fer-chrome-silicium, ferrochrome-aluminium, alors que dans l'ancienne formule il y avait seulement quelques débris d'acier", a en effet expliqué Jacques Guillet, un médecin qui a mené des analyses au profit de l'AFMT.

Selon les autorités sanitaires, un demi-million de malades en France, sur quelque trois millions, plus de 500.000 patients avaient abandonné ce médicament fin 2017.

L'avocate de l'association, Marie-Odile Bertella-Geffroy, a déclaré que ces analyses seront transmises à la juge d'instruction de Marseille pour approfondir l'enquête menée sur des faits de tromperie aggravée, blessure involontaire et mise en danger d'autrui.

Toutefois, le médecin reconnaît que les faibles quantités de nanoparticules ne sont "pas suffisantes pour pouvoir encourager les gens à changer de formule pour ceux chez qui elle est bien tolérée".

Condamné par la Cour d'appel pour ses propos islamophobes — Eric Zemmour
L'acolyte d'Eric Naulleau avait d'abord déclaré qu'il fallait donner aux musulmans " le choix entre l'islam et la France ". Elle n'a en revanche pas retenu trois autres passages pour lesquels le polémiste avait été condamné en première instance.

Ford accompagne les malvoyants
Feel the view se présente sous la forme d'un boîtier à plaquer sur la vitre. Cette technologie est encore au stade du prototype.

Le producteur Thomas Langmann placé en garde à vue
Le Point rapporte que l'ex journaliste d'M6 aurait alors décidé en août 2017 de s'isoler quelques temps chez ses parents. Dans sa plainte, Céline Bosquet a évoqué un homme "en proie à ses addictions ".

Le laboratoire Merck a fermement démenti cette hypothèse.

De leur côté, la Direction générale de la santé et l'Agence nationale de sécurité du médicament se sont montrées rassurantes, dans un communiqué du 2 mai 2018.

Tandis que se déroulait ce comité de suivi, l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a tenu une conférence de presse pour annoncer qu'elle avait fait réaliser des tests dans un laboratoire indépendant et que des traces de métaux lourds avaient été trouvés dans le Levothyrox. L'ANSM avait alors conclu à "la présence de rares impuretés élémentaires à l'état de traces (fer, strontium, baryum, manganèse, bore, lithium, thallium) très largement inférieures aux limites ICH* Q3D".

A lille, le 29 octobre 2017 - Illustration d'une boite de medicaments Levothyrox.

Enfin, les deux instances signalent qu'une analyse réalisée en février 2018 n'a pas mis en évidence la présence de butylhydroxytoluène (BHT) dans le Levothyrox ancienne et nouvelle formule.

Manifestation Levothyroxà Paris: une Jurassienne témoigne A Paris, des malades concernés par l'affaire Levothyrox ont manifesté et déposé des pétitions pour demander le retour de l'ancienne formule du médicament.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL