Baisse des généralistes et hausse des spécialistes salariés — Médecins

Henri Michaux
Mai 4, 2018

Non, si l'on en croit l'étude publiée le 3 mai 2018 par la direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (Drees).

En revanche, les effectifs de généralistes ont très peu évolué (+0,7%).

La France compte environ 226.000 médecins en activité en 2018, soit 10.000 de plus qu'en 2012, selon une étude de la Drees.

Ainsi, en six ans, le nombre de généralistes libéraux a reculé de 2%, tandis que le nombre de spécialistes libéraux a augmenté de 2,4%, et celui des spécialistes salariés a bondit de 13,9%.

Trump songe à réduire les troupes américaines
Kim, qui effectuait alors son premier déplacement à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, avait rencontré le président chinois Xi Jinping.

Nicolas Hulot veut créer un choc de confiance — Rénovation énergétique
L'Etat prépare " un effort drastique de simplification " afin de " mobiliser les ménages et d'améliorer l'efficience des aides ". Les démarches pour obtenir un éco-prêt à taux zéro (eco-PTZ) doivent aussi s'alléger.

La Fed attend juin pour la prochaine hausse de taux
Les banquiers centraux avaient anticipé cette évolution et souligné que leur objectif de 2% ne constituait pas un plafond. Il était monté en début de journée jusqu'à 92,718, au plus haut depuis le 28 décembre dernier.

Et cette tendance devrait se poursuivre. Selon un outil de projections, mis en ligne jeudi par le ministère de la Santé (dataviz.drees.solidarites-sante.gouv.fr), qui propose différents scénarios jusqu'en 2040, le nombre de médecins devrait continuer de croître, mais la densité de généralistes devrait diminuer au moins jusqu'en 2025.

La profession se féminise et se tourne de plus en plus vers le salariat: 59% des jeunes inscrits à l'Ordre des médecins en 2017 étaient des femmes, alors qu'elles ne représentent que 46% des effectifs globaux, et 63% des jeunes inscrits sont salariés, contre 43% des médecins. Les médecins français sont relativement âgés: en effet, près d'un médecin en exercice sur deux a plus de 55 ans.

Il s'agissait généralement de communes rurales, certaines régions étant particulièrement touchées (Centre-Val de Loire, Bourgogne Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes).

Mais des espaces urbains sont aussi concernés: un quart de la population concernée vit en ville, "dont 18% dans l'unité urbaine de Paris". La seconde étude fournit quant à elle une projection du nombre d'infirmiers en activité à l'horizon 2040 (avec une augmentation prévue de 53 % entre 2014 et 2040).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL