Facebook suspend environ 200 applications — Scandale Cambridge Analytica

Marie-Ange Beliveau
Mai 14, 2018

Il ne serait pas étonnant que l'enquête de Facebook mène le réseau social à révéler que d'autres affaires du même type que celle de Cambridge Analytica. " Encore beaucoup de travail " Les révélations sur le scandale Cambridge Analytica ont déclenché des enquêtes des deux côtés de l'Atlantique et conduit Facebook à renforcer ses règles sur la façon dont les données personnelles sont partagées et obtenues".

"De grandes équipes d'experts internes et externes [are] ont travaillé dur" pour étudier les applications qui avaient accès à de grandes quantités de données d'utilisateurs avant que Facebook ne change ses politiques en 2014, a indiqué la compagnie. Dans son billet, Facebook indique avoir procédé à l'analyse de "milliers d'applications ", un chiffre qui a mené à la suspension de 200 d'entre elles. Nous investissons beaucoup pour nous assurer que cette enquête soit aussi approfondie et opportune que possible. Le réseau social a annoncé, lundi 14 mai, avoir suspendu environ 200 applications tierces de sa plate-forme, les soupçonnant d'avoir détourné les données personnelles de leurs utilisateurs.

" Si nous trouvons des preuves que ces applications ou d'autres ont fait un mauvais usage des données, nous les bannirons et en informerons les gens via un site dédié".

Quim Torra, séparatiste convaincu, élu président de la Catalogne
Son aversion pour le pouvoir central est bien connue. "A partir du 27 octobre, il pourra convoquer de nouvelles élections". Samedi, il n'avait pas réussi à recueillir la majorité absolue de 68 voix sur 135 lors d'un premier tour de scrutin.

Orne. A 5 ans, il appelle les gendarmes et sauve son papa
Pour leur venir en aide, ils ont aussi demandé à l'opérateur téléphonique de leur préciser la géolocalisation exacte de l'enfant. L'enfant de cinq ans seulement a eu le bon réflexe d'appeler les secours alors que son père était victime d'un coma diabétique.

Emmanuel Macron a désormais sa statue de cire au musée Grévin — Paris
Mais le chef de l'Etat n'a pas pu se déplacer jusqu'aux ateliers de confection ce qui pourrait expliquer ce raté monumental. Il faudra néanmoins encore patienter une dizaine de jours pour se prendre en photo avec le nouvel arrivant.

Parmi les applications qui ont été suspendues figure un quiz intitulé myPersonality.

Interrogé à ce sujet, Ime Archibong, le vice-président de Facebook responsable des partenariats de produit et auteur du point d'étape, s'est montré très clair à nos confrères: " Si myPersonality refuse de coopérer ou échoue à notre audit, nous l'interdirons ". "Jusqu'ici, des milliers d'applications ont été analysées et environ 200 ont été suspendues - en attendant une enquête complète pour déterminer si elles ont réellement détourné des données", a expliqué Ime Archibong.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL