Des ovins sauvés confiés à... un marchand de bestiaux

Vanessa Beaulieu
Mai 16, 2018

Ce mardi, une dizaine de refuges, dont la SPA de Charleroi, se sont mobilisés pour entrer en guerre contre l'administration wallonne du "bien-être animal". Ils entrent aussi en désobéissance civile, refusant toute restitution d'animaux maltraités. Des animaux saisis à Saint-Denis (région montoise) suite à des maltraitances en série. Nous avons remis ces animaux sur pied et, aujourd'hui, sur base d'une décision unilatérale, le Bien-être animal veut récupérer quatre moutons pour les confier à un marchand de bestiaux qui les enverra à l'abattoir ou les utilisera pour la reproduction. Face à un tel scandale, qui arrive après plusieurs années de collaboration difficile et de méthodes contestées par les associations, les refuges s'unissent et mettent en place un plan d'action pour contrer cette décision lamentable. "Cela fait un moment que les relations sont tendues avec le bien-être animal, poursuit Willy Bourmorck".

Une date de sortie pour F1 2018
Le jeu sera disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC, et proposera un mode Carrière approfondi signant le retour d'une fonctionnalité apparemment très demandée par les fans mais encore tenue secrète.

Kohfeldt explique la mise à l'écart de Belfodil
Frank Baumann, le directeur sportif du club allemand, avait d'ailleurs annoncé cette décision lundi au magazine allemand Kicker. Hoffenheim vient de boucler la saison à la troisième place en Allemagne et disputera donc la prochaine Ligue des Champions.

Alexandre Allard: l'enfance et la petite enfance
La société a fusionné avec Babyloan pour devenir la plus grande communauté dans le domaine du financement participatif en France. Alexandre Allard veut alors faire de cet endroit, un espace de rencontre et de découverte pour les artistes contemporains.

Les refuges ont donc annoncé qu'ils ne collaboreront plus avec l'UBA jusqu'à ce que l'unité soit dissoute. Une rencontre est prévue ce mercredi.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL