Pollution et grossesse : le coût faramineux de l'exposition aux particules fines

Henri Michaux
Mai 16, 2018

Ces résultats ont été publiés dans la revue Archives de Pédiatrie de mai 2018.

On sait que la pollution a des conséquences sur la santé des individus, les femmes enceintes y étant particulièrement vulnérables. Une exposition à la pollution lors de la grossesse peut entrainer des retards de croissance intra-utérine.

Selon de nouveaux travaux de l'équipe Épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR), le coût de la prise en charge spécifique des 8.300 enfants nés chaque année en France avec un petit poids à la naissance attribuable à l'exposition aux [particules fines] est estimé entre 9,5 et 39 millions d'euros. Selon l'Inserm, 1% des enfants naissent avec un petit poids (inférieur à 2,5 kg) du fait de cette pollution, avec de nombreuses conséquences sur le développement.

Saint-Louis : Ce qu'on sait sur l'étudiant mort à l'Ugb
Pour Barthelèmy Dias, " les forces de l'ordre sont censées sécuriser la population et non de les tuer ". Les manifestations d'étudiants sont courantes aux Sénégal mais ne font généralement pas de morts.

Marseille - Rudi Garcia explique l'absence de Dimitri Payet
Au sein d'un groupe marseillais qu'il qualifie volontiers de "chambreur", il a donné le ton en conférence de presse. On a une histoire d'amour avec la coupe d'Europe qui date des années 90. "Notre motivation vient aussi de là".

Alphonse Areola dans le viseur de Newcastle ?
Cette saison, Alphonse Areola a été plutôt régulier et irréprochable dans les grands matchs européens. L'international tricolore vient même d'acheter une maison à Londres, une ville qu'adore sa femme .

La prise en charge du handicap de ces enfants a un coût pour la société et pour leur famille. L'équipe d'épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires de l'Inserm estime qu'à la maternité, les soins donnés aux nouveaux-nés hypotrophes coûtent environ 25 millions d'euros. La prise en charge des retards moteurs ou intellectuels de développement (d'un enfant sur 4) sur l'ensemble de leur vie coûte 1,2 milliard d'euros.

"Il est nécessaire de mettre en place de vraies politiques d'amélioration de la qualité de l'air pour les générations futures" conclut Isabella Annesi-Maesano.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL