Pollution et grossesse : le coût faramineux de l'exposition aux particules fines

Henri Michaux
Mai 16, 2018

Ces résultats ont été publiés dans la revue Archives de Pédiatrie de mai 2018.

On sait que la pollution a des conséquences sur la santé des individus, les femmes enceintes y étant particulièrement vulnérables. Une exposition à la pollution lors de la grossesse peut entrainer des retards de croissance intra-utérine.

Selon de nouveaux travaux de l'équipe Épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR), le coût de la prise en charge spécifique des 8.300 enfants nés chaque année en France avec un petit poids à la naissance attribuable à l'exposition aux [particules fines] est estimé entre 9,5 et 39 millions d'euros. Selon l'Inserm, 1% des enfants naissent avec un petit poids (inférieur à 2,5 kg) du fait de cette pollution, avec de nombreuses conséquences sur le développement.

Rivaldo tacle le PSG et conseille Neymar
Il doit quitter le PSG. "Là-bas, oui, il peut être le meilleur joueur du monde", avait-il indiqué en avril dernier. Mais je crois que s'il reste au PSG, il ne sera pas le meilleur du monde.

Trouver une formation à un métier vert — Emploi
Les éco-activités et l'emploi environnemental au sens strict représentent près de 2% de la population active: 456 000 emplois. Le gouvernement d'Edouard Philippe souhaite utiliser la croissance verte comme un levier de lutte contre le chômage .

Fin du feuilleton judiciaire pour Antoine Deltour — Luxleaks
Le verdict est tombé peu après 15h, le lanceur d'alerte Antoine Deltour a été relaxé dans l'affaire Luxleaks . Raphaël Halet est débouté.Le principal lanceur d'alerte de Luxleaks est renvoyé en procédure d'appel.

La prise en charge du handicap de ces enfants a un coût pour la société et pour leur famille. L'équipe d'épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires de l'Inserm estime qu'à la maternité, les soins donnés aux nouveaux-nés hypotrophes coûtent environ 25 millions d'euros. La prise en charge des retards moteurs ou intellectuels de développement (d'un enfant sur 4) sur l'ensemble de leur vie coûte 1,2 milliard d'euros.

"Il est nécessaire de mettre en place de vraies politiques d'amélioration de la qualité de l'air pour les générations futures" conclut Isabella Annesi-Maesano.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL