Facebook a fait le ménage dans ses contenus au 1er trimestre

Marie-Ange Beliveau
Mai 17, 2018

Mis en cause sur sa gestion de données et son manque de transparence dans l'affaire Cambridge Analytica, Facebook a décidé, mardi 15 mai, de publier pour la première fois les chiffres officiels des contenus et comptes effacés sur les trois premiers mois de l'année. Pas moins de 3,4 millions de contenus ont été supprimés ou assortis d'avertissements au premier trimestre 2018, presque le triple du trimestre précédent, selon ce rapport inédit.

Un bond lié principalement, selon le réseau, à une amélioration de ses technologies d'analyse, qui font de plus en plus appel à l'intelligence artificielle.

Concernant la propagande terroriste, le groupe a confirmé des chiffres de fin avril: 1,9 million de contenus ont été supprimés au premier trimestre, soit 73% de plus qu'au 4e trimestre 2017, grâce à des améliorations technologiques.

Il a en outre souligné qu'une grande partie de la modération dans ces cas consistait simplement à " signaler quelque chose de dérangeant ".

Eyraud surpris par ses joueurs — OM
C'est un peu David contre Goliath. "Je pense qu'ils iront loin, ils méritent d'aller plus loin, et nous de faire notre chemin." . Ils ont échoué en cette année en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

La police tue trois hommes après une attaque à l'épée — Indonésie
Ils ont été abattus par les forces de l'ordre, a annoncé un porte-parole de la police. Un cinquième suspect a été arrêté.

Goffin forfait pour le tournoi de Genève
Le Liégeois s'est imposé à chaque fois, en 2016 à Rome et en 2014 à Winston-Salem (surface dure). L'an dernier, David Goffin s'était fait éliminer en huitième de finale par Marin Cilic (ATP 5).

Avec la publication de son premier rapport trimestriel sur la modération, Facebook a vanté son succès dans le traitement des faux comptes.

Il s'agit notamment d'images pédopornographiques, de pornographie pour se venger, de messages suicidaires, d'intimidation, de harcèlement, d'atteinte à la vie privée et de violation du droit d'auteur.

L'autre cible mise en avant par Facebook reste la lutte contre les faux comptes: ceux-ci sont en effet considérés comme la principale source du spam et Facebook explique en avoir désactivé 583 millions sur le premier trimestre 2018. Parfois avec trop de zèle, comme lorsque le réseau censure certaine oeuvres d'art pourtant tolérées par ses règles, à l'image de "La liberté guidant le peuple" de Delacroix. Une situation qui s'ajoute "aux millions de tentatives de création de faux comptes" déjouées quotidiennement par le réseau. Le groupe dit en avoir supprimé 2,5 millions au 1er trimestre (56% de plus qu'au trimestre précédent), mais seuls 38% ont été détectés avant tout signalement. Et seules les attaques contre les personnes sont interdites, pas celles visant une idéologie ou une institution. Dans l'ensemble, estime le réseau social, sur 10 000 contenus visionnés sur Facebook, " 7 à 9 % " n'étaient pas conformes à sa politique en matière de nudité adulte et de pornographie.

De même, 86% des 3,5 millions de contenus violents ont été identifiés par la technologie avant d'être signalés à Facebook.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL