Le comité national d'éthique alerte sur la situation des personnes âgées

Vanessa Beaulieu
Mai 17, 2018

Il propose d'imposer aux constructeurs de réserver des appartements aux seniors.

Le grand âge s'accompagne souvent de mise à l'écart, de prise en charge inadaptée, d'une souffrance des personnes concernées et de leurs accompagnants. " Leur exclusion de fait de la société, ayant probablement trait à une dénégation collective de ce que peut être la vieillesse, la fin de la vie et la mort, pose de véritables problèmes éthiques, notamment en termes de respect dû aux personnes", écrit le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), qui s'était auto-saisi de cette question en octobre 2016.

Les bobards d'Arno Klarsfeld pour défendre le massacre des Palestiniens par Israël
Après la journée de violence lundi dernier, le calme est de retour dans la bande de Gaza . La déclaration a été faite sur les ondes de la RTBF 1, lors de la matinale de mardi.

Rudi Garcia : "La défaite n'enlève rien à l'épopée de Marseille"
On retiendra surtout l'image du footballeur, triste de devoir quitter le terrain et ses coéquipiers pour un match aussi crucial. Dimitri Payet , était-il apte à jouer cette rencontre? La défaite n'enlève rien à l'aventure extraordinaire de l'OM .

16,1 millions de retraités fin 2016, pension moyenne à 1.389 euros (Drees)
Parmi les personnes à la retraite, 553 000 bénéficient du minimum vieillesse et 68 000 ne perçoivent rien. Pour autant, seulement un non-retraité sur sept estime que cela lui sera possible.

Est-il acceptable de "concentrer des personnes âgées entre elles, dans des endroits où elles n'ont pas souhaité aller, et en leur demandant de payer pour ça?". Les conditions de travail ont aussi été dénoncées par le personnel lors de grèves qui ont commencé en janvier.

Le comité consultatif national d'éthique (CCNE) rejoint dans ses analyses celles de l'AD-PA et des organisations syndicales unanimes, soutenues par les retraités et personnes âgées, les aidants et près de 90 % des Français. L'idée est de créer des Ehpad "hors de l'Ehpad". Autre piste: "favoriser les alternatives à l'Ehpad (...) comme l'habitat intergénérationnel" ou "l'habitat intermédiaire pour personnes âgées (résidences autonomies, résidences services)". Le Comité propose aussi de "faire évoluer le droit social, pour permettre à un proche d'aider et d'accompagner une personne malade ou handicapée". Un impératif pour la France qui comptera 2,6 millions de personnes dépendantes en 2060. Des chiffres révélés hier par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL